Volkswagen maintient son pari électrique mais investit dans le diesel

Publié le 22 mai 2017 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Face au durcissement des normes antipollution, le groupe allemand investira 10 milliards d’euros dans les moteurs diesel

Face au durcissement des normes antipollution, le groupe allemand investira 10 milliards d’euros dans les moteurs diesel

A la surprise générale, Volkswagen a annoncé qu’il souhaitait investir 10 milliards d’euros dans la technologie diesel. Le scandale du « Dieselgate » n’a donc pas eu raison des ambitions du premier constructeur mondial qui maintient par ailleurs son objectif de lancer 30 véhicules électriques d’ici 2025.

 

10 milliards d’euros investis pour le diesel

« Le diesel demeurera indispensable dans un avenir proche ». Le propos est signé Mathias Müller, PDG du groupe Volkswagen. La dernière assemblée générale du groupe qui s’est tenue dans la ville de Hanovre mercredi 10 mai a donc fourni une nouvelle tribune au dirigeant pour clamer haut et fort son attachement aux moteurs à explosion, en particulier le diesel. « 124 ans après son invention, le moteur diesel a encore beaucoup de potentiel » a ainsi déclaré, enthousiaste, M. Müller devant son assistance du jour. Avant d’ajouter : « Et nous avons l'intention d'exploiter ce potentiel » (lire également notre sujet sur le Dieselgate).

Concrètement, le programme de Volkswagen consiste à améliorer de 10 à 15 % l’efficacité de ses moteurs à combustion d’ici 2020. Le groupe de Wolfsburg a l’intention d’investir près de 10 milliards d’euros dans son nouveau projet. Cet effort est d’autant plus justifié en raison de la sévérisation des normes antipollution explique le groupe, dont la santé financière est redevenue florissante après avoir su digérer les conséquences du Dieselgate.

Volkswagen Golf GTE 

Volkswagen face aux véhicules électriques

Encore largement confiant quant au potentiel de croissance économique offert par le diesel, Volkswagen n’a toutefois pas l’intention de renier son virage stratégique entamé quasiment à marche forcée depuis l’éclatement du scandale du « Dieselgate » à l’automne 2015. Le groupe a fait ainsi savoir qu’il maintenait son objectif de commercialiser 30 véhicules électriques d’ici 2025 (découvrez les modèles électriques et hybrides actuellement commercialisés).

ESSAI – Nouvelle Volkswagen e-Golf : mise à jour salutaire

Par ailleurs, le groupe de Wolfsburg n’a pas souhaité préciser si ce « retour aux source » était seulement limité au continent européen ou si les nouveaux moteurs diesel améliorés allaient être également vendus aux Etats-Unis et au Canada. Pour rappel, le constructeur a abandonné la commercialisation de ses motorisations TDI en Amérique du Nord après le scandale des moteurs truqués.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.