Sur les terres de Tesla, Fremont impose l’installation de bornes de recharge

Publié le 15 juin 2017 à 11h00 | La rédaction | 3 minutes

Dans la ville de Fremont, les nouveaux bâtiments devront bientôt être passifs et dotés d’une borne de recharge pour véhicules électriques

Dans la ville de Fremont, les nouveaux bâtiments devront bientôt être passifs et dotés d’une borne de recharge pour véhicules électriques

Après avoir adopté il y a quelque mois de nouvelles normes d’émissions pour les véhicules, la Californie s’attaque maintenant à la question de l’efficacité énergétique des bâtiments. Et c’est dans la ville de Fremont, lieu de production des modèles électriques Tesla, que sa nouvelle offensive va commencer.

 

Efficacité énergétique pour les constructions résidentielles neuves

Fremont, petite ville américaine d’environ 230 000 habitants située dans l’Etat de Californie, va bientôt exiger que toutes les constructions résidentielles neuves qui vont y être bâties soient en mesure d’accueillir des bornes de recharge pour véhicules électriques, mais aussi des panneaux photovoltaïques. La nouvelle règle entrera sans doute en vigueur d’ici quelques semaines. Pour la Californie, la mise en place de cette innovation dans la ville de Fremont constitue une étape-clé dans l’atteinte de son objectif de devenir un Etat dit « net zéro » pour la consommation énergétique des bâtiments, et cela dès 2020.

Les bâtiments « à consommation énergétique passive » produisent autant d’énergie qu’elles en consomment. Dans ce type de construction, les appareils sont à faible consommation énergétique et la maison est conçue de façon à pouvoir être chauffée quasiment en totalité grâce au rayonnement solaire. Ces structures peuvent également bénéficier de l’installation de circuits électriques qui sont à même de supporter les charges élevées requises par les véhicules électriques.

Par ailleurs, les normes de consommation d’énergie auxquels les bâtiments publics de l'État de Californie sont actuellement assujettis devraient également connaître des amendements visant à une plus grande efficacité énergétique, d’ici quelques mois, affirme Rachel DiFranco, la coordinatrice des projets environnementaux de la ville de Fremont citée par le quotidien East Bay Time.

Toit solaire Tesla 

Une Californie toujours à l’avant-garde en matière environnementale

« À l'heure actuelle, nous avons plus de 5 000 conducteurs de véhicules électriques à Fremont » poursuit Mme DiFranco. Avant d’ajouter : « Nous aimerions vraiment que ce nombre continue de croître au cours des prochaines années », confirmant avec ce nouvel objectif que la Californie continue pour être en pointe en matière d’initiatives environnementales et de protection du climat aux Etats-Unis. Une attitude qui lui vaut les critiques, voire les inimitiés de certains politiciens à Washington.

Pour rappel, la Californie a adopté au mois de mars des normes drastiques d’émissions polluantes pour les véhicules légers, normes qui continuent à faire l’objet de débats importants et de remise en cause au niveau fédéral. Avec sa nouvelle législation portant sur la consommation d’énergie, voilà qu’elle envisage donc aussi de réduire rapidement sur son territoire les bâtiments fortement énergivores (pour aller plus loin, lire notre analyse Normes antipollution : la Californie se dresse contre l'administration Trump).