Lobbying : une nouvelle campagne s’attaque à la voiture électrique

Publié le 06 juillet 2017 à 07h00 | La rédaction | 3 minutes

Dans une nouvelle vidéo, une ONG financée par l’empire pétrolier des frères Koch pointe les dangers que représentent la voiture électrique pour la planète

Dans une nouvelle vidéo, une ONG financée par l’empire pétrolier des frères Koch pointe les dangers que représentent la voiture électrique pour la planète

Dirty Secrets of Electric Cars – en français, Les Sales Secrets des Voitures Electriques – est l’intitulé de la nouvelle vidéo postée récemment sur la toile par les richissimes frères Koch. Pro-pétrole, généreux envers les organisations climatosceptiques, libertariens à l’extrême mais sachant aussi se montrer discrets tout en étant très conscients de leur pouvoir : les Koch sont-ils les baroques des temps modernes ?

 

Les frères Koch : un empire et des idées (très) libertariennes

David et Charles Koch font tous deux partis des plus grandes fortunes des Etats-Unis. A la mort de leur père, ils ont hérité de l’entreprise bâtie par celui-ci. Un héritage familial que les frères ont fait fructifier au-delà de toute espérance. Aujourd’hui, l’empire Koch pèse plus de 100 milliards de dollars et emploie quelque 70 000 personnes à travers le monde. Un succès fulgurant qui s’est appuyé surtout sur l’extraction du pétrole, son raffinage et sa vente.

Envers l’or noir, les frères Koch semblent avoir un attachement viscéral. Pour eux, la lente marche de l’industrie automobile vers l’électrification entérine le scénario du divorce de celle-ci avec l’industrie du pétrole. C’est par l’entremise d’une nouvelle vidéo contenant des images choquantes et intitulée « Les sales secrets des voitures électriques » récemment postée sur le web qu’ils ont à nouveau signifié au monde leur ferme intention de s’opposer à tout scénario visant la prospérité de l’industrie pétrolière.

Ayant une influence certaine sur la politique américaine par le biais de leurs généreuses donations, les frères Koch ont été, à l’origine de quelques changements d’orientations économiques et sociétales jugés ultralibérales. Parmi leurs « faits d’armes », la réforme des aides sociales dans l’Etat américain du Kansas, qui a réduit les impôts mais aussi et très fortement les dépenses sur la santé et l’éducation (lire aussi Allemagne : l’influent lobbying contre la voiture électrique).

 

Campagne brutale contre les véhicules électriques

Pour Charles Koch, le réchauffement climatique ne constitue pas une véritable menace ni pour le monde ni pour sa croissance. Selon la vidéo réalisée par Fueling U.S. Forward, une organisation non gouvernementale financée par l’empire Koch qui décrit sa mission comme étant d’« éduquer le public sur la valeur et le potentiel de l’énergie américaine, dont la majeure partie est issue des combustibles fossiles », les véhicules électriques sont un danger pour la planète parce que :

  • ils sont beaucoup plus toxiques pour les humains que la moyenne des véhicules thermiques
  • ils utilisent des métaux rares dont l’exploitation est source de conflits en plus d’être à l’origine d’exploitation d’enfants dans les pays où elles sont extraites
  • les batteries en fin de vie ne sont pas recyclées


La vidéo dure environ 1m 30s. Les arguments qui y sont énumérés s’ajoutent à d’autres propagés par le passé par les frères Koch, à savoir :

  • les véhicules électriques sont subventionnés de manière excessive par l’argent public
  • les véhicules électriques fonctionnent pour la plupart avec de l’électricité qui n’est d’origine renouvelable


En oubliant que le pétrole et les motorisations thermiques ont longtemps été financièrement soutenus par les pouvoirs publics, que les batteries doivent être obligatoirement recyclées en fin de vie et qu’elles sont vouées à être employer dans le cadre de dispositifs de stockage d’énergie …