En Europe, la voiture hybride reste plébiscitée par les automobilistes

Publié le 15 mai 2017 à 09h00 | La rédaction | 3 minutes

Avec plus de 111 000 véhicules immatriculés au premier trimestre, l’hybride connaît une croissance de 61 % en Europe

Avec plus de 111 000 véhicules immatriculés au premier trimestre, l’hybride connaît une croissance de 61 % en Europe

Le bilan des immatriculations publié par l'Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA) fait état d’une hausse importante des ventes de véhicules dits « alternatifs » dans l’Union Européenne au cours du premier trimestre 2017. Une croissance de 37,6 % à 212 945 unités qui est notamment portée par le regain de dynamisme du marché des voitures à motorisation hybride conventionnelle.

 

Voitures hybrides : les grandes gagnantes en Europe

Ce sont donc les modèles hybrides classiques – type Toyota Prius ou Hyundai IONIQ Hybrid – qui sont les grands gagnants du rebond des immatriculations constaté en Europe au cours des trois premiers mois de l’année. Entre janvier et mars, plus de 111 000 nouvelles immatriculations de ce type de véhicules ont été enregistrées sur le continent. Sur un an, la hausse est estimée à environ 61 %.

De leur côté, les voitures électriques réalisent également une belle performance avec près de 47 000 immatriculations enregistrées, soit une augmentation d’environ 30 % par rapport à la même période de l’année dernière. La demande a surtout été portée par les voitures totalement électriques qui représentent presque la moitié du marché (+ 49 %). Les ventes de modèles hybrides rechargeables se sont en revanche moins bien portées, mais elles ont tout de même enregistré une croissance à deux chiffres par rapport aux trois premiers mois de l’année 2016 (+ 13%).

Les voitures GPL, ceux qui carburent au gaz naturel ou au propane, ont aussi connu une hausse des ventes sur le Vieux Continent. 54 743 unités ont ainsi été mises à la route au cours des trois premiers mois de 2017. Une croissance qui contraste avec la performance de 2016 où les ventes de ce type de véhicules peinaient à décoller dans presque tous les pays européens.

Ventes voitures hybrides Europe 

Le marché ibérique premier de la classe

Tous les principaux marchés du Vieux Continent ont contribué à ce fort regain de popularité des véhicules dits « alternatifs ». Même le marché allemand, traditionnellement acquis aux voitures essence et diesel, n’a pas fait exception à ce qui apparaît comme une véritable tendance de fond en Europe (+ 67 %).

Le Royaume-Uni et la France s’en sortent relativement bien, avec respectivement un bond de 29,9 % et 24,8 % sur le premier trimestre. Quant à l’Italie, le marché continue de progresser quoiqu’à un rythme moins élevé par rapport à ses voisins (+ 17,2 %). Si l’ensemble des marchés européens connaissent une croissance à deux chiffres de leurs ventes de véhicules alternatifs, l’Espagne réalise la plus belle performance avec des immatriculations en hausse de 87,4 % sur la période.

Galerie de photos