Aux Etats-Unis, l’usine de Hummer produira des voitures électriques

Publié le 29 juin 2017 à 15h00 | La rédaction | 3 minutes

Racheté par un constructeur chinois, le site de l’Indiana renonce aux gros 4x4 et se concentre sur les véhicules électriques

Racheté par un constructeur chinois, le site de l’Indiana renonce aux gros 4x4 et se concentre sur les véhicules électriques

AM General, le propriétaire de la marque Hummer et Humvee, a indiqué très récemment qu’il avait accepté l’offre de rachat de SF Motors, une société à capitaux chinois, pour acquérir son usine de South Bend. Au lieu d’assembler des Hummer, celle-ci va désormais être orientée vers la production de voitures électriques.

 

Prise de contrôle chinoise et changement radical d’orientation

AM General a annoncé que son usine américaine de South Bend située dans l’Etat de l’Indiana qui lui sert notamment pour construire son modèle de 4x4 Hummer, va bientôt être transformée en une unité spécialisée dans la conception et la production de véhicules électriques. Ce changement radical d’orientation est la conséquence d’une opération de rachat de l’usine réalisée ce mois-ci par SF Motors, une filiale du constructeur chinois de véhicules utilitaires Sokon. 

Il est à noter que cette transaction – dont le montant n’a pas été dévoilé – ne concerne pas la partie du site utilisé par AM General pour développer ses véhicules à usage militaire, les HUMVEES, qui continue ainsi de demeurer sous son unique contrôle. « Les deux usines ont toujours fonctionné de manière autonome » a indiqué AM General dans le communiqué commun qu’il a cosigné avec Sokon.  Qui poursuit : « Après la clôture de la transaction, elles seront des sociétés distinctes et indépendantes. »

Hummer électrique 

Contribution à l’économie de l’Etat de l’Indiana

John Zhang, PDG de SF Motors, a déclaré après la parution du communiqué : « Cette transaction représente une occasion unique de développer notre entreprise de véhicules électriques intelligents grâce à l'ajout d'une installation de production existante et d'une main-d'œuvre qualifiée. » Et d’ajouter : « Nous sommes ravis de travailler en étroite collaboration avec notre nouvelle équipe basée en Indiana pour produire le véhicule électrique de prochaine génération de SF Motors ». M. Zhang de conclure : « Nous sommes impatients de faire partie de la communauté locale et d’être un contributeur important à la croissance économique de l'Indiana. »

 

Un rachat qui suscite des interrogations

Récemment, SF Motors a inauguré son nouveau siège en Californie, au cœur de la Silicon Valley. Une décision qui n’a pas manqué de susciter quelques commentaires inquiets. Beaucoup s’interrogent sur la stratégie de Sokon, la maison-mère de SF Motors, qui ne possède apparemment aucune véritable expertise concernant le développement de véhicules électriques. S’agit-il uniquement pour les dirigeants chinois d’apprendre des Américains pour ensuite copier leur technologie et la transférer ensuite en Chine ? Quoi qu’il en soit, dès son implantation aux Etats-Unis, SF Motors a commencé à embaucher plusieurs anciens ingénieurs de chez Tesla, dont Martin Eberhard, l’un des cofondateurs du groupe automobile américain avec Elon Musk, qui serait maintenant devenu l’un de ses consultants.