Voiture électrique : Volkswagen confirme une première usine de batteries

Publié le 13 novembre 2016 à 19h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Dévoilée au prochain salon de Los Angeles, la Volkswagen Golf GTE restylée intègre une batterie d’une capacité de 8,8 kWh

Dévoilée au prochain salon de Los Angeles, la Volkswagen Golf GTE restylée intègre une batterie d’une capacité de 8,8 kWh

Le groupe automobile allemand vient de confirmer la construction en Allemagne d’une première usine de batteries Lithium-Ion. Cette nouvelle intégration verticale permettra à Volkswagen de renforcer ses futures positions sur le marché du véhicule électrique.

 

Une Gigafactory façon Volkswagen

Véritable serpent de mer au sein du premier groupe automobile européen, le sujet des batteries pour véhicules électriques refait surface. Après s’être longtemps refusé à la construction de tout site dédié aux accumulateurs comme a déjà pu le faire son compatriote Daimler (Mercedes-Benz, Smart) via sa filiale AccuMotive – préférant se concentrer sur son cœur de métier qu’est la construction automobile –, Matthias Müller a récemment confirmé que la première unité du genre verrait le jour d’ici quelques années. Sans spécifier le calendrier et encore moins les éventuels partenariats mis en œuvre, le patron du Konzern a précisé que le futur site sera probablement érigé en Allemagne, à Salzgitter (Basse Saxe). Une ville industrielle qui a récemment été retenue par le Français Alstom pour produire le premier train à hydrogène au monde (lire notre actualité à ce sujet).

Pas de production de cellules

Volkswagen aura donc sa propre Gigafactory, même si les ambitions et les intérêts ne seront pas les mêmes que ceux poursuivis par le Californien Tesla Motors pour qui la batterie est un enjeu vital. Selon nos confrères allemands du site AutomobilWoche qui ont relayé l’information, la firme de Wolfsburg se contenterait ainsi d’assembler les packs batteries Lithium-Ion et ne produirait pas les cellules comme cela est le cas chez Nissan ou Tesla. Destinées à ses futures voitures électriques à autonomie étendue (400 km) dont le volume représentera le quart de la production totale en 2025, les piles sont aussi considérées avec beaucoup d’attention chez le troisième constructeur premium allemand qu’est BMW. Il y a quelques semaines, la firme à l’hélice faisait l’objet de rumeurs concernant la construction d’une usine similaire, en partenariat avec Ford et Jaguar.

Tesla : non, la France n’accueillera pas une Gigafactory en 2017 

RENTABILITE : déjà évoqué par BMW, le sujet de la rentabilité d’une usine de batteries a été repris par Volkswagen. Selon les deux industriels, un tel site doit être proche de l’assemblage des véhicules pour être économiquement viable. Pour réduire les frais de manutention, Tesla Motors a annoncé que sa Gigafactory européenne dont l’implantation sera connue en 2017 disposera d’une ligne d’assemblage de véhicules.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.