Hydrogène : UPS s’apprête à tester un camion électrique aux USA

Publié le 13 mai 2017 à 11h00 | La rédaction | 2 minutes

Outre-Atlantique, le groupe de messagerie va expérimenter un camion électrique doté d’un prolongateur d’autonomie à hydrogène

Outre-Atlantique, le groupe de messagerie va expérimenter un camion électrique doté d’un prolongateur d’autonomie à hydrogène

Aux Etats-Unis, le groupe de messagerie UPS va tester un camion électrique doté d’unepile à combustible (hydrogène) jouant le rôle de prolongateur d’autonomie. L’expérimentation se tiendra dans la ville de Sacramento (Californie) dès septembre 2017.

 

L'hydrogène comme prolongateur d'autonomie

Le prototype aux couleurs d’UPS sera équipé d’une batterie Lithium-Ion développant une capacité de 45 kWh qui sera associée à une pile à combustible (hydrogène) de 32 kW. La pile à combustible joue le rôle de prolongateur et doit offrir une autonomie plus importante qu’un modèle 100 % électrique. Une autonomie qui pourrait alors atteindre 125 milles (200 km) en conditions réelles d’utilisation. Par ailleurs, l’usage de la pile va se cantonner uniquement à alimenter en continu les batteries qui seront donc les seules composantes du véhicule à transmettre de l’énergie au moteur électrique de traction.

Selon Mark Wallace, l’un des responsables d’UPS en charge des projets environnementaux, le principal défi sera de veiller à ce que le design des camions puisse répondre aux exigences opérationnelles très élevées du secteur du transport et de la livraison de marchandises. Et celui-ci d’ajouter : « Ce projet est une étape essentielle pour tester la technologie des véhicules zéro émission. » Depuis 2009, le groupe a ainsi investi plus de 750 millions dollars dans les énergies alternatives.

Camion à hydrogène 

Les premiers essais au mois de septembre 2017

La mise en place du nouveau projet de transport à hydrogène de la société de messagerie a requis la participation et la collaboration du département de l’énergie américain (DOE) dont les subventions et appuis techniques ont permis d’en accélérer la concrétisation. Il est à noter que l’une des missions assignées à la DOE est de garantir la sécurité énergétique de la nation américaine, notamment en explorant la voie de la diversification des carburants.

Après la voiture, Toyota se lance dans le camion à hydrogène

Le déploiement à titre expérimental de ce camion à hydrogène sur les routes de l’Etat de Californie devrait commencer à partir du mois de septembre prochain. La Californie exigeant que les nouveaux camions mis en service aient atteint au minimum 5 000 heures d'exploitation avant de recevoir la validation leur permettant de rouler librement sur les voies publiques de l’Etat, ce délai supplémentaire permettra à UPS de se faire une idée concrète de l’efficacité réelle et du niveau de sécurité de sa flotte.