Pour réduire sa facture de gasoil, l’Inde inaugure son premier train solaire

Publié le 24 juillet 2017 à 07h00 | La rédaction | 3 minutes

Equipé de panneaux photovoltaïques, chaque train solaire doit permettre d’économiser 21 000 litres de carburant par an

Equipé de panneaux photovoltaïques, chaque train solaire doit permettre d’économiser 21 000 litres de carburant par an

L’Inde a lancé son premier train diesel qui fonctionne partiellement à l’énergie solaire. A la clé, un transport ferroviaire moins polluant et une dépendance réduite au gasoil. Chaque année, l’Indian Railway espère économiser quelque 21 000 litres de carburant sur chaque train.

 

Alimenter la climatisation et l’éclairage

Narendra Modi, le Premier ministre indien, accompagné de son Ministre du transport ferroviaire, a inauguré le 14 juillet dernier à New Delhi la première rame électrique du pays fonctionnant en partie à l’énergie solaire. Avec six wagons, elle est équipée de seize panneaux solaires, d'une puissance de 300 watts-crête chacun, ce qui lui permet de disposer d’une autonomie d’au moins 72 heures. Les responsables politiques ont expliqué que ce type d’équipement va permettre à l’Inde de remplir les objectifs ambitieux de l’accord climatique de Paris.

Le premier train solaire reliera la capitale fédérale New Delhi à la ville de Garhi Harsaru. Il est à noter que celui-ci continuera d’être propulsé par des moteurs diesel. En effet, l'électricité produite par les toits photovoltaïques, dont par ailleurs le surplus d’énergie pourra être stocké dans des batteries, servira essentiellement pour l'éclairage et la climatisation. Néanmoins, précise-t-on du côté de l’Indian Railway, la compagnie ferroviaire nationale, chaque wagon équipé de panneaux solaires émettra 9 tonnes de CO2 en moins par an, grâce à la réduction du niveau de consommation de gasoil offerte par ces toits. 

De son côté, le Ministre du transport ferroviaire, Suresh Prabhu, a déclaré que ce nouveau type de train constitue un « bond révolutionnaire » dans la réalisation de l'objectif de rendre le transport ferroviaire indien plus respectueux de l'environnement.

 

Economies attendues : 6,3 milliards de dollars sur 10 ans

Les panneaux solaires devraient avoir une durée de vie de 25 ans, à condition d’être inspectés de façon régulière. « Il n’a pas été facile d’installer des panneaux solaires sur le toit d’un train qui atteint une vitesse de 80 km/h », a expliqué un responsable de Jackson Engineers Limited, entreprise en charge de l’équipement solaire du train. « Nos compétences en ingénierie ont fait l'objet d'un véritable test lors de l'exécution de ce projet solaire sur les toits pour Indian Railways », a-t-il aussi ajouté.

Indian Railways est à la tête du plus grand réseau ferroviaire en Asie, avec près de 11 000 trains qui accueillent chaque jour environ 13 millions de passagers. Une telle activité se traduit par des factures de carburant très importantes. En 2015, la compagnie a dépensé plus de 2,5 milliards de dollars rien que pour son approvisionnement en gasoil. Grâce à ses nouveaux trains solaires, elle espère économiser jusqu’à 6,3 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années (pour aller plus loin, découvrez notre article Automobile : en Inde, un parc entièrement électrique en 2030 ?).