Toyota : l’Intelligence artificielle au service de la voiture électrique

Publié le 04 avril 2017 à 10h00 | La rédaction | 2 minutes

Pour réduire de 90 % ses émissions de CO2, Toyota va investir 35 millions de dollars dans l’intelligence artificielle

Pour réduire de 90 % ses émissions de CO2, Toyota va investir 35 millions de dollars dans l’intelligence artificielle

Pour réduire ses émissions polluantes, Toyota vient d’investir 35 millions de dollars dans des recherches sur l’intelligence artificielle. Un pas de plus pour l’inventeur de la voiture hybride qui ambitionne de réduire de 90 % les émissions de CO2 de ses voitures d’ici 2050.

 

L’Intelligence artificielle déjà à l’œuvre chez Toyota

En janvier 2017, Toyota prouvait déjà que ses recherches sur l’intelligence artificielle avançaient à grand pas. Au CES de Las Vegas, le constructeur nippon avait ainsi présenté le i-Concept. Doté d’une intelligence artificielle baptisée Yui, le prototype peut apprendre des habitudes de son conducteur. Sortie des usines du groupe, cette étude avant-gardiste devrait préfigurer quelques-unes des futures technologies que l’on retrouvera sur les voitures Toyota. La marque compte ainsi conserver son image de précurseur. La firme aux trois ellipses avait déjà été la première à commercialiser en série une voiture hybride en 1997, la Prius.

Toyota i-Concept 

Réduire les émissions carbones de 90 %

Dans une interview accordée au site Engadget, le responsable scientifique de Toyota Research Institute, Eric Krotkov, a dévoilé les ambitions du groupe pour les prochaines décennies. Des ambitions qui devraient permettre au constructeur japonais de réduire de 90 % les émissions de CO2 de ses voitures d’ici 2050. Au total, ce sont 35 millions de dollars qui seront investis pour permettre au centre de recherche de la marque de mieux explorer les possibilités offertes par l’intelligence artificielle. Celle-ci permettrait en effet d’accélérer les recherches sur les batteries et les cellules énergétiques des futurs véhicules ainsi que celles sur la science des matériaux. Si le développement des matériaux prend généralement des décennies, l’intelligence artificielle, en développant l’apprentissage des machines, devrait considérablement réduire ce délai.

Toyota accélère sur le terrain de la voiture hybride 

1 milliard de dollars pour l’intelligence artificielle

Ouvert en 2015, le Toyota Research Institute (TRI), situé en plein cœur de la Silicon Valley, fait partie de la stratégie du groupe en faveur de l’intelligence artificielle. Un domaine dans lequel il compte investir pas moins d’un milliard de dollars sur une période de 5 ans. Concernant son dernier projet, Eric Krotkov a annoncé que l’institut travaillera en étroite collaboration avec l’Université de Stanford, le MIT, l’Université du Michigan ou encore l’entreprise de développement de matériaux ILIKA. Au sein du TRI, les ingénieurs de la marque se penchent sur de nombreux domaines comme la science des matériaux, la conception de voitures autonomes destinées à renforcer la sécurité routière ou encore la robotique.

Galerie de photos