Voiture électrique : la Californie adopte une taxe pour réparer ses routes

Publié le 08 mai 2017 à 10h00 | La rédaction | 3 minutes

A compter de 2020, tous les résidents californiens propriétaires d’une Tesla Model S devront s’acquitter d’une taxe annuelle de 175 dollars

A compter de 2020, tous les résidents californiens propriétaires d’une Tesla Model S devront s’acquitter d’une taxe annuelle de 175 dollars

Le gouverneur de la Californie a réussi à faire passer son projet de loi visant à instaurer de nouvelles taxes sur les voitures électriques et hybrides rechargeables. A compter de 2020, leurs propriétaires devront notamment s’acquitter d’une taxe annuelle.

 

Financer les infrastructures de transport

L’assemblée législative de Californie a approuvé le projet de loi du gouverneur Jerry Brown sur le transport et la réparation routière. Ce projet de loi vise à garantir à l’Etat de Californie un fonds pour la réparation de ses routes, ainsi que pour la construction de nouvelles infrastructures de transport, par la mise en place de nouvelles taxes. « Nos routes sont en très mauvais état et leur situation ne va pas s'améliorer si nous ne recevons pas une injection importante d'argent », affirme le gouverneur démocrate de la Californie pour justifier la mise en place de nouvelles taxes.

Voiture électrique Californie 

Véhicules électriques et hybrides rechargeables

A partir de 2020, les acheteurs de nouveaux véhicules électriques devront payer une taxe de 100 dollars pour l’immatriculation de leurs voitures, selon les dispositions de la nouvelle loi. Toujours d’après la nouvelle loi, les contribuables propriétaires de véhicules électriques et hybrides rechargeables – achetés neuf ou d’occasion – qui résident en Californie devront s’acquitter d’une taxe annuelle comprise entre 25 et 175 dollars en fonction de la valeur d’origine de leur voiture.

Si cette valeur dépasse 60 000 dollars – c’est le cas par exemple pour la Model S de Tesla –, il faut verser à l’Etat de Californie la tranche haute de la charge (175 dollars). Au cas où elle ne dépasse pas 5 000 dollars, le contribuable doit s’acquitter de la tranche basse (25 dollars). L’Etat de Californie compte par ailleurs également augmenter la taxe qu’il impose sur les carburants, cela, dès le mois de novembre de cette année. L’essence, le diesel, mais aussi le biodiesel seront concernés par cette mesure.

Normes antipollution : la Californie se dresse contre l’administration Trump 

Objectif : récolter 52 milliards en dix ans

Près de la moitié des véhicules hybrides et électriques qui roulent aux Etats-Unis sont immatriculés en Californie. Grâce à sa nouvelle loi, l’Etat de la côte ouest, qui est par ailleurs aussi le plus riche des Etats-Unis tout en étant l’un des plus endettés du pays, devrait pouvoir récolter jusqu’à 52 milliards de dollars sur une période de dix ans. Il est à noter que la Californie n’est pas le seul Etat américain à imposer des taxes sur les véhicules « zéro émission » pour financer des projets publics. Depuis 2011, ces taxes d’un nouveau type essaiment le territoire américain, et sont appliquées dans le Michigan, le Wyoming, l’Idaho, la Colorado, l’Etat de Washington, mais également en Virginie, en Caroline du Sud et en Caroline du Nord, dans le Tennessee et au Kansas. Bien que très en pointe sur les questions environnementales, la Californie est finalement rattrapée par la réalité de ses finances publiques dont la situation doit être rapidement redressée.