Voiture électrique : tout savoir sur la prime à la conversion diesel

Publié le 18 septembre 2017 à 17h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Cumulable avec le bonus « écologique », la prime à la conversion ou Superbonus peut grimper jusqu’à 10 000 euros pour un modèle 100 % électrique

Cumulable avec le bonus « écologique », la prime à la conversion ou Superbonus peut grimper jusqu’à 10 000 euros pour un modèle 100 % électrique

Renouvelée en 2017, la prime à la conversion ou « Super Bonus » s’adresse aux acheteurs de véhicules neufs à motorisations électrique ou hybride rechargeable. D’un montant de 2 500 à 4 000 euros, cette aide financière cumulable avec le bonus « écologique » est conditionnée par la mise à la casse d’un vieux véhicule diesel. Comment en bénéficier et mettre toutes les chances de son côté ? Les réponses dans ce dossier.

 

Une aide cumulable avec le bonus « écologique »

Mise en place au printemps 2015 sous l’impulsion de la ministre Ségolène Royal, la prime à la conversion fait partie d’une série de mesures destinées à accélérer le renouvellement du parc automobile français par des modèles plus vertueux. Egalement appelé Superbonus, le dispositif a été renouvelé en 2016 et en 2017. Réservée aux seuls véhicules électriques et hybrides rechargeables – les hybrides classiques en sont exclus –, cette aide est cumulable avec le bonus « écologique » qui se monte à 6 000 euros pour un modèle électrique (moins de 20 g de CO2 / km) et à 1 000 euros pour un modèle hybride rechargeable (moins de 60 g).

 

Mise à la casse d’un vieux véhicule diesel

Pour être éligible, l’acheteur – un particulier ou une entreprise – doit mettre à la casse un vieux véhicule diesel dont la première mise en circulation est antérieure au 1er janvier 2006. Par ailleurs, le modèle repris par la concession et qui devra être détruit dans les 6 mois devra être roulant, assuré, non gagé et à jour du contrôle technique. Par ailleurs, le bénéficiaire du « Super Bonus » devra en être le propriétaire depuis plus de 12 mois au jour de la réception de son nouveau véhicule. Autant de conditions qui rendent difficile l’accès à cette aide financière mais qui, sur les premiers mois de son introduction, a rencontré un vif succès avant de s’essouffler progressivement.

Volkswagen Golf GTE 

Barème et montants du Superbonus

D’un montant de 4 000 euros pour une voiture électrique, la prime à la conversion est cumulable avec le bonus « écologique » de 6 000 euros, le total de l’aide de l’Etat grimpant à 10 000 euros. Pour les hybrides rechargeables, la prime se monte à 2 500 euros et est cumulable avec le bonus de 1 000 euros, soit un coup de pouce financier de 3 500 euros. Le dispositif est versé, que le véhicule soit acheté ou loué (location longue durée LLD ou location avec option d’achat LOA).

 

 

Véhicule électrique

Véhicule hybride rechargeable

Bonus

6 000 euros

1 000 euros

Super Bonus

4 000 euros

2 500 euros

Total

10 000 euros

3 500 euros

 

Electriques et hybrides rechargeables concernés

Sont concernés par cette aide toutes les voitures particulières (VP) ainsi que les véhicules utilitaires électriques de moins de 3,5 tonnes (camionnettes CTTE). Parmi les modèles éligibles, on trouve pêle-mêle les citadines électriques BMW i3 et Renault ZOE, les compactes hybrides rechargeables Hyundai IONIQ et Volkswagen Golf GTE, les crossovers Mitsubishi Outlander PHEV et Tesla Model X ou encore les utilitaires légers Nissan e-NV200 et Renault Kangoo Z.E. (liste non exhaustive).

 

Démarches administratives assurées par la concession

En règle générale, le concessionnaire fait l’avance de la majoration, c’est-à-dire qu’il s’occupe pour l’acheteur de toutes les démarches administratives. Le bon de commande doit donc tenir compte de cette aide qui sera déduite du prix T.T.C. du véhicule avec options. En revanche, dans les rares cas où le concessionnaire ne réalise pas ces démarches pour le compte de l’acheteur, ce dernier devra déposer une demande auprès du Fonds d'aide à l'acquisition de véhicules propres, dont la gestion est assurée par l'Agence de services et de paiement (ASP).

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.