Stockage d’énergie : Vattenfall achète 1 000 batteries BMW

Publié le 29 mars 2017 à 12h30 | La rédaction | 3 minutes

Pour stocker l’électricité issue de ses parcs éoliens, l’énergéticien Vattenfall va installer deux centres de stockage d’énergie stationnaire

Pour stocker l’électricité issue de ses parcs éoliens, l’énergéticien Vattenfall va installer deux centres de stockage d’énergie stationnaire

Vattenfall et BMW vont coopérer dans le domaine du stockage de l’électricité. Les nouveaux systèmes d’accumulateurs d’énergie seront bientôt testés en Hollande et au Pays de Galles

 

Stockage d’énergie éolienne

L’énergéticien suédois Vattenfall et le constructeur allemand BMW annoncent leur coopération dans le domaine du stockage d’énergie produite au moyen de parcs éoliens. Concrètement, l’énergéticien va acheter cette année 1 000 batteries lithium-ion fabriquées par la firme allemande, cela dans l’optique de stocker l’énergie produite par ses parcs éoliens en Europe. Chaque batterie aura une capacité de stockage de 33 kWh, soit l'équivalent de celle installée dans la citadine électrique BMW i3.  A noter que ce sont des batteries neuves sortant directement de l’usine bavaroise de Dingolfing qui vont servir d’éléments de base à ces systèmes d’accumulateurs d’électricité et non plus des batteries usagées, comme c’était le cas auparavant. Pour la compagnie suédoise, cette démarche vise à assurer une plus grande fiabilité dans la sécurisation de l’énergie stockée.

Pour le vice-président de Vattenfall, Gunnar Groebler, le stockage d’énergie et la stabilité du réseau sont les deux sujets majeurs de la transition énergétique au XXIème siècle. Son groupe, affirme-t-il, veut se servir des parcs éoliens comme d’un instrument qui doit mener vers l’instauration d’un nouveau système énergétique. Les infrastructures de stockage qui seront installées doivent permettre, note-t-il également, d’intégrer les énergies renouvelables dans cette nouvelle architecture.

Vattenfall stockage d'énergie 

Expérimentations aux Pays-Bas et au Pays de Galles

Vattenfall va construire ses nouvelles infrastructures de stockage aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. L’énergéticien possède un parc éolien qui génère 122 MW aux alentours d’Amsterdam. Le nouveau système d’accumulateurs qui sera installé devrait avoir une capacité de 3,2 MW. Sur son autre site de Pen y Cymoedd (230 MW), qui se trouve dans le sud du Pays de Galles, le suédois compte réaliser une opération similaire et promet d’y installer des accumulateurs électriques d’une capacité de 22 MW.

Le même énergéticien souhaite par ailleurs installer son système de stockage d’énergie dans le parc éolien qui sera construit à Hamburg-Bergezdorf, dans le nord de l’Allemagne. Outre Vattenfall, la construction de ce nouveau site verra aussi la participation de la société Nordex, ainsi que l’Université des Sciences Appliquées de Hambourg.

Stockage d’énergie : une seconde vie pour les batteries BMW

Capables d’absorber l’énergie solaire la journée pour la restituer la nuit, ou encore de sécuriser l’énergie éolienne en prévision des périodes sans vent, les dispositifs de stockage d’énergie stationnaires doivent contribuer à une meilleure intégration de l’offre souvent fluctuante des énergies renouvelables dans le réseau électrique.