Voiture électrique : Shell parie sur la recharge rapide et intelligente

Publié le 31 mai 2017 à 07h00 | La rédaction | 3 minutes

D’ici la fin de l’année, le pétrolier installera plusieurs bornes de recharge électrique destinées à réduire leur impact sur la stabilité des réseaux électriques

D’ici la fin de l’année, le pétrolier installera plusieurs bornes de recharge électrique destinées à réduire leur impact sur la stabilité des réseaux électriques

La compagnie pétrolière Royal Dutch Shell annonce avoir testé avec succès sa technologie de charge intelligente pour voitures électriques. Plusieurs stations-service du groupe devraient en être équipées d’ici la fin de l’année.

 

La recharge intelligente face à la croissance du parc

La Royal Dutch Shell sera bientôt en mesure de proposer son système de charge rapide et intelligent à un nombre croissant de ses clients propriétaires de véhicules électriques et hybrides rechargeables. La compagnie anglo-néerlandaise a en effet récemment déclaré que celui-ci avait passé avec succès le cap de la phase de test et qu’elle envisageait désormais de le déployer à une plus large échelle.

« Nous développons un système de charge intelligent, connecté, qui communique avec le réseau électrique afin que les voitures prennent de l'énergie lorsqu’elle est abondante » a indiqué John Abbott, le directeur des opérations de Shell, pour décrire le nouveau service proposé par son groupe.

M. Abbott a également rappelé le principal risque associé à la croissance des ventes de véhicules électriques, à savoir l’augmentation de la fréquence des coupures de courant. Selon ce dernier, le système développé par Shell permet de diminuer cette menace liée à un défaut de stabilité des réseaux électriques. « Quand il y a une capacité de réserve, il [le système] peut augmenter le taux de charge, s'il y a trop de demande, il l'abaissera temporairement » a-t-il précisé.

Bornes de recharge 

Une dizaine points de recharge d’ici la fin de l’année

Shell se prépare maintenant à installer une dizaine de ces bornes de recharge intelligente d’ici la fin de l’année au Royaume-Uni. La compagnie pétrolière a par ailleurs indiqué que son nouveau service va bénéficier de l’apport technique et du savoir-faire de deux autres sociétés, Kiwi Power et UK Power Networks, avec qui elle a signé des accords de partenariat.

Leur installation devrait permettre de proposer de nouveaux services commerciaux, affirme également les responsables de Shell, indiquant qu’il faudra compter en moyenne une demi-heure pour avoir un taux de charge du véhicule à 80 %. Aux Pays-Bas, Shell prévoit d'équiper 20 de ses stations-service avec des points de recharge rapides, et cela aussi avant la fin de l’année.

Total et le stockage d’énergie : « Le 21e siècle sera électrique »

La compagnie pétrolière avait créé la surprise il y a quelques mois en annonçant le déploiement de ses premières bornes de recharge rapide au Royaume-Uni et aux Pays-Bas (lire notre article Voiture électrique : le pétrolier Shell déploie son réseau de charge). Souhaitant accompagner la transition énergétique du parc automobile, Shell s’est également investi dans l’installation de stations d’hydrogène – essentiellement en Allemagne – et, plus récemment, a dévoilé un prototype de station codéveloppé avec le constructeur BMW.