Voiture électrique : Nissan avance un modèle à 16 000 euros

Publié le 19 décembre 2016 à 11h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Préfiguration de la seconde génération de la LEAF, le concept Nissan IDS est doté d’un système avancé de conduite autonome

Préfiguration de la seconde génération de la LEAF, le concept Nissan IDS est doté d’un système avancé de conduite autonome

Leader mondial de la voiture électrique, le constructeur nippon devrait présenter début 2017 la seconde génération de la berline LEAF, son modèle phare. L’occasion aussi de dévoiler la plateforme commune à Nissan, Renault et Mitsubishi qui permettra de rendre l’électrique aussi compétitif que le thermique.

 

L’électrique compétitif

Espérée en octobre dernier au Mondial de l’Automobile de Paris (lire notre article), le second opus de la Nissan LEAF ne sera précisé que le mois prochain, lors de la grand-messe dédiée à l’électronique grand public, le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas. Si aucun détail concernant la révélation du modèle électrique le plus vendu sur la planète – 230 000 unités depuis 2010 – n’a pour l’heure été communiqué par le constructeur franco-japonais, le quotidien économique Nikkei croit savoir que la prochaine génération sera commercialisée 20 % moins cher que l’actuelle, soit 16 250 euros. Le tout pour une autonomie réelle dépassant les 300 km sur une seule charge.

Nissan LEAF 

Plateforme commune

Se référant à des sources proches du dossier, le média Nikkei confirme également que les futurs véhicules électriques des trois industriels de l’Alliance – Renault, Nissan et, plus récemment, Mitsubishi Motors – bénéficieront d’une plateforme commune qui sera inaugurée par la LEAF 2 puis, dès 2018, par Renault et Mitsubishi. Les synergies ne se limiteront pas à ce seul élément, les batteries, blocs moteurs et électronique de puissance feront également l’objet d’achats groupés, une pratique destinée à négocier au mieux les prix auprès des équipementiers et fournisseurs. Jusqu’à présent, chaque constructeur de l’Alliance développait ses modèles à batteries selon son propre cahier des charges. Une organisation remise en cause par l’arrivée de Toyota et Volkswagen sur le créneau des véhicules électriques « abordables ».

Etude : l’électrique plus compétitive que l’essence dès 2025 

370 000 : numéro 1 mondial sur le marché des véhicules électriques, Renault Nissan a écoulé plus de 370 000 modèles depuis la fin 2010, date du lancement de la Nissan LEAF. Le constructeur de Yokohama a lancé à l’été 2014 une variante électrique de son utilitaire/ludospace NV200 tandis que l’industriel de Boulogne-Billancourt vient de lancer une version retravaillée de sa citadine ZOE offrant désormais 300 km d’autonomie en conditions réelles d’utilisation.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.