Seat à Barcelone : et la voiture électrique fut !

Publié le 28 février 2017 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Avant une possible commercialisation en 2019, la Seat e-Mii électrique a été dévoilée sous la forme d’un concept à Barcelone

Avant une possible commercialisation en 2019, la Seat e-Mii électrique a été dévoilée sous la forme d’un concept à Barcelone

Le constructeur ibérique a profité du Mobile World Congress pour dévoiler sa première voiture électrique. Concept, la Seat e-Mii reprend la chaîne de traction de la cousine Volkswagen e-up! et ajoute de nouvelles fonctions connectées. Commercialisation potentielle à l’horizon 2019.

 

Metropolis:Lab

A l’instar du CES de Las Vegas, le Mobile World Congress qui se tient chaque année à Barcelone est l’occasion pour les constructeurs automobiles de dévoiler leurs nouveautés connectées ou à motorisations alternatives. L’occasion pour Seat de présenter son concept e-Mii développé par le centre de recherche Metropolis:Lab du groupe Volkswagen établi dans cette même ville, le cinquième après San Francisco, Wolfsburg (le siège du groupe), Pékin et Munich. Dérivée de la citadine Mii, l’étude Seat e-Mii reprend la chaîne de traction de sa cousine Volkswagen e-up! lancée en 2013 et récemment restylée.

Seat e-Mii 

130 km d’autonomie

Sous le capot, le premier véhicule électrifié du constructeur embarque un bloc électrique développant une puissance de 60 kW / 82 ch pour un couple de 210 Nm. Une cavalerie suffisante pour abattre le 0 à 100 km/h en 11,3 s (soit 1 s de moins que la cousine allemande) pour cette citadine qui embarque une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 18,7 kWh. Une pile qui offre au concept une autonomie moyenne de 130 km en conditions réelles d’utilisation et se recharge en 9h sur une prise de courant domestique ou en 30 minutes sur une station de charge rapide au standard CCS (40 kW DC).

Seat : les électriques et hybrides seront pour plus tard 

Solution d’autopartage

La Seat e-Mii n’innove donc pas par rapport à la VW e-up! de 2013 et qui elle non plus n’a pas profité de nouvelles évolutions techniques. Le constructeur de Martorell se contente tout juste d’intégrer une nouvelle fonction de navigation prédictive destinée à adapter en temps réel les parcours aux conditions de circulation. Si on ignore si le concept sera commercialisé en l’état en 2019, Seat a précisé que 10 exemplaires seront testés dans la périphérie de Barcelone sous la forme d’un service d’autopartage. Une façon de reporter un peu plus l’arrivée d’un modèle électrifié au catalogue, une idée à laquelle la direction s’est toujours refusée.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.