Voiture autonome : Renault ZOE s’offre une assistance de niveau 4

Publié le 28 novembre 2017 à 21h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Renault présente un prototype de voiture autonome basé sur la citadine électrique ZOE qui est capable d’éviter les obstacles aussi bien qu’un pilote

Renault présente un prototype de voiture autonome basé sur la citadine électrique ZOE qui est capable d’éviter les obstacles aussi bien qu’un pilote

Renault franchit une étape importante dans la course aux voitures intelligentes et autonomes. La marque au Losange vient de dévoiler un système de conduite autonome capable d’éviter les obstacles aussi bien qu’un pilote professionnel.

 

Aussi bien qu’un pilote professionnel

En étroite collaboration avec le laboratoire Dynamic Lab de l’université de Stanford, le Renault Open Innovation Lab, installé dans la Silicon Valley (Californie), a développé un système de conduite autonome de pointe sur une ZOE modifiée pour l’occasion. Il s’agit d’un système d’évitement qui ne nécessite aucune intervention humaine et qui permet à la citadine électrique baptisée pour l’occasion « Callie » de réaliser une manœuvre en zigzag sur un revêtement gravillonné. Les essais réalisés par la marque ont ainsi montré qu’une manœuvre d’évitement pouvait être effectuée avec le même taux de réussite que les meilleurs pilotes. Des tests qui s’inscrivent dans les recherches menées par le constructeur pour développer des systèmes d’assistance à la conduite (ADAS). Ce qui constitue pour le groupe Renault un pas de plus vers le système de conduite autonome de niveau 4. En effet, la firme de Boulogne-Billancourt ambitionne de devenir l’un des premiers constructeurs automobiles à proposer une technologie de ce type sur ses véhicules de grande série.

 

Conduite autonome de niveau 4

Pour arriver à ce résultat, le système est assez intelligent pour apprendre l’évitement d’obstacles en analysant la conduite de pilotes professionnels lors de diverses manœuvres. Concrètement, c’est grâce à des caméras et capteurs que le système balaie la route à la recherche d’obstacles à éviter. Selon Simon Hougard, Directeur du Renault Open Innovation Lab - Silicon Valley, au sein du Groupe Renault, « nous avons l’objectif d’être leader en termes d’innovation grâce à nos produits, nos technologies et notre design ». « Nos efforts pour l’innovation mènent au développement de technologies avancées de conduite autonome qui mettront nos clients en confiance pour leur garantir des trajets plus sûrs et plus confortables », ajoute-t-il. Pour les non-initiés, le niveau 4 (sur une échelle de 5) dit « Mind off » se caractérise par une conduite et une mise en sécurité automatique, même en l’absence de réaction humaine. Pour rappel le groupe Renault ambitionne de commercialiser d'ici 2022 une quarantaine de véhicules qui pourraient bénéficier de cette technologie.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.