Salon de Genève : Renault prépare-t-il une berline électrique ?

Publié le 27 février 2017 à 08h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Renault dévoilera une « surprise électrique » au salon de Genève : préfiguration d’une Mégane électrique ?

Renault dévoilera une « surprise électrique » au salon de Genève : préfiguration d’une Mégane électrique ?

Au prochain salon de Genève, le constructeur dévoilera sur son stand une « surprise » électrique. Sans donner davantage de détails quant à ce concept, Renault a ouvert la voie aux spéculations. Et la première concerne une berline compacte concurrente à la nouvelle Nissan LEAF commercialisée au second semestre 2017.

 

Défendre sa position de leader

Au rayon des véhicules électriques, le constructeur français fait le plein de nouveautés. Après avoir dévoilé la nouvelle version de sa citadine Renault ZOE en octobre dernier au Mondial de Paris, présenté en ce début d’année au salon de Bruxelles une variante améliorée de son utilitaire Kangoo Z.E. ainsi qu’une déclinaison électrifiée de son fourgon Master, la firme au Losange poursuit son flot de nouveautés. En jeu : son statut de numéro 1 des ventes de voitures électriques en Europe. Une position que l’industriel compte maintenir grâce aux évolutions de ses modèles existants mais aussi grâce à l’élargissement de sa gamme.

Renault Eolab 

Concurrente de la Nissan LEAF ?

Après avoir révélé l’automne dernier le concept électrique TreZor à Paris, Renault promet un nouveau concept sur son stand genevois. Sans fournir davantage de détails sur cette « surprise » à motorisation électrique, le constructeur de Boulogne-Billancourt a ouvert la voie à de nombreuses spéculations. S’agit-il de la préfiguration d’une nouvelle citadine basée sur la Twingo dont l’étude avait été abandonnée il y a quelques années ? Ou, plus vraisemblablement celle d’une berline compacte destinée à concurrencer au sein de l’Alliance la seconde génération de la Nissan LEAF attendue au second semestre 2017 ?

ESSAI – Renault ZOE Z.E. 40 : l’électrique à l’épreuve du froid 

L’hybride rechargeable mort-né

En attendant les journées presse du salon suisse (du 9 au 19 mars), rappelons que Renault a dévoilé en 2014 à Paris la très intéressante étude Eolab à motorisation hybride rechargeable. Techniquement abouti, le concept aux dimensions de Renault Mégane n’aura finalement pas vu le jour, la faute à un marché jugé par la direction comme trop étroit. Deux ans plus tard, le Losange confirmait la commercialisation d’une déclinaison hybride « low cost » de ses nouveaux Scénic et Mégane. Une technologie associant un bloc diesel 1,5 l dCi à un alternodémarreur destiné à épauler le premier lors des phases d’accélérations et de reprises.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.