Avec Nissan et Mitsubishi, Renault accélère sur la mobilité électrique

Publié le 15 septembre 2017 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

D’ici 6 ans, l’Alliance Renault Nissan renforcée par Mitsubishi lancera 12 nouveaux véhicules électriques représentant plus du quart de sa gamme

D’ici 6 ans, l’Alliance Renault Nissan renforcée par Mitsubishi lancera 12 nouveaux véhicules électriques représentant plus du quart de sa gamme

Leader mondial de la voiture électrique, l’Alliance Renault Nissan renforcée par l’arrivée de Mitsubishi annonce le lancement de 12 nouveaux véhicules électriques d’ici 2022. Une annonce réalisée par Carlos Ghosn dont l’ambition est de mutualiser les ressources et de créer une puissante centrale d’achat.

 

Alliance 2022 vs Roadmap E

Après la berline compacte Nissan LEAF en 2010, l’utilitaire Renault Kangoo Z.E. en 2011 et la citadine Renault ZOE en 2013, l’Alliance franco-nippone prépare la nouvelle génération de véhicules électriques offrant une autonomie réelle de 400 à 500 km et dont la mise sur le marché est attendue à l’horizon 2020. Dans le cadre de son nouveau plan stratégique présenté ce matin vendredi 15 septembre à Paris, Carlos Ghosn, son PDG, a confirmé le lancement de 12 nouveaux modèles « zéro émission » d’ici à 2022. Une annonce qui intervient après deux journées de presse au salon de Francfort où Volkswagen a officialisé son plan « Roadmap E » destiné à mettre sur le marché 80 véhicules électriques d’ici 2025.

Mitsubishi Outlander PHEV 

Synergies mais pas de fusion

Baptisée Alliance 2022, le plan vise à créer de nouvelles synergies entre les trois constructeurs via le partage de technologies dans les domaines de l’électrification, de la connectivité et de la conduite autonome. Plateformes communes et composants partagés : tous les futurs modèles thermiques, hybrides, hybrides rechargeables et 100 % électriques badgés Nissan, Mitsubishi et Renault bénéficieront de ces mutualisations qui devront représenter 10 milliards d’euros chaque année. Objectifs : accélérer la croissance et la collaboration entre les trois industriels et créer une puissante centrale d’achat qui devra alimenter à la fin du plan quelque 10 millions de véhicules (toutes motorisations confondues). De fusion en revanche, il n’en a pas été question.

 

Electrification de 25 % des modèles

Interrogé sur les ambitions de l’Alliance en matière de mobilité électrique, Carlos Ghosn s’est montré prudent, avançant le chiffre de 20 % de véhicules électrifiés en 2022 (donc également hybrides). Leader en Europe sur le marché des modèles à batteries rechargeables depuis le rachat de Mitsubishi, l’Alliance y a écoulé sur le premier semestre près de 17 200 Renault ZOE, 11 000 Nissan LEAF et 9 300 Mitsubishi Outlander PHEV. Face au durcissement des normes antipollution (95 g de CO2/km en 2021) et aux restrictions de circulation mises en place par un nombre croissant de métropoles du Vieux Continent, le groupe automobile s’apprête à électrifier plus du quart de ses modèles dans les 6 prochaines années.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.