Voiture hybride : réduction du bonus écologique en 2015 ?

Publié le 21 décembre 2014 à 11h59 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Toyota Yaris HSD : voiture hybride la plus vendue en France, la citadine devrait perdre 650 euros de bonus

Toyota Yaris HSD : voiture hybride la plus vendue en France, la citadine devrait perdre 650 euros de bonus

Au 1er janvier prochain, le bonus « écologique » portant sur les véhicules hybrides devrait passer de 8,25 % à 5 % du prix de vente, un ratio assorti d’un montant minimum passant de 1 650 à 1 000 euros. Explications.

 

Voiture hybride, seule concernée par la réduction du bonus

Associant un moteur thermique essence ou diesel à un moteur électrique alimenté par une petite batterie le plus souvent logée sous le plancher du coffre arrière, les motorisations hybrides ont fait leur apparition dans tous les catalogues des constructeurs automobiles, y compris les plus prestigieux d’entre eux. Pourquoi un tel engouement ? La nécessaire réduction des émissions polluantes – CO2, NOx, particules fines, … – imposée par les normes européennes. En janvier 2021, la moyenne des émissions de CO2 d’un grand constructeur ne devra pas dépasser 95 grammes par kilomètre parcouru. Dans l’Hexagone, Toyota estime à plus de 100 000 son parc de véhicules hybrides. Leader mondial de la double motorisation essence-électrique, le groupe de Nagoya a commercialisé plus de 7 millions de modèles équipés de cette technologie dans le monde depuis 1997, date de la mise sur le marché japonais de la première génération de Prius.

Peugeot 3008 HYbrid4

 

Nouveau barème : 5 % du prix de vente et un minimum de 1 000 euros

En France, les voitures hybrides bénéficient depuis le 1er novembre 2013 d’une série d’aides à l’achat plutôt généreuse. Le bonus « écologique » a été revalorisé à cette date et les modèles émettant moins de 110 g de CO2/km sont partiellement exonérés de la taxe sur les véhicules de société (TVS) sur une durée de 8 trimestres. Bénéficiant d’un bonus équivalent à 8,25 % du prix de vente du véhicule – avec un minimum de 1 650 euros et un plafond de 3 300 euros –, les hybrides sont devenues compétitives par rapport à leurs équivalents thermiques à motorisation essence et surtout diesel. Annoncée à la veille du Mondial de l’Automobile de Paris en octobre dernier, la réduction du bonus « écologique » sur les modèles à faibles émissions pourrait prendre effet au 1er janvier 2015. Nos sources avancent un bonus à 5 % assorti d’un minimum de 1 000. Sur l’achat d’une Toyota Yaris HSD hybride, le consommateur perdrait donc 650 euros …

 

A RETENIR : en attendant le décret d’application, il est plus que probable que les véhicules hybrides – types Honda Jazz Hybrid, Peugeot 3008 HYbrid4, Toyota Prius – voient leurs boni « écologiques » être fortement amputés au 1er janvier prochain. Le nouveau bonus ne serait plus que de 5 % du prix de vente, avec un minimum de 1 000 euros. Vous avez donc jusqu’au 31 décembre prochain pour profiter du bonus actuel, à condition que votre véhicule soit livré avant le 31 mars 2015. A noter que les voitures électriques et hybrides rechargeables – également appelées Plug-in Hybrid – ne sont pas concernées par ces coupes budgétaires. Au contraire : ce deux dernières technologies profiteront dès la mi-2015 d’un Superbonus.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.