Model 3 : Tesla confirme la mise en production de ses cellules 21-70

Publié le 26 juin 2017 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Destinées à intégrées les modules de batteries de la Tesla Model 3, les cellules 21-70 ont démarré leur production dans la Gigafactory 1

Destinées à intégrées les modules de batteries de la Tesla Model 3, les cellules 21-70 ont démarré leur production dans la Gigafactory 1

Tesla vient de franchir une étape importante dans la mise sur le marché de sa Model 3. La marque a confirmé le lancement de la production des batteries destinées à ce véhicule électrique au sein de la Gigafactory 1 située dans l’Etat du Nevada.

 

Une réduction des coûts de production des batteries

Tandis que la mise en production du premier modèle électrique à large diffusion de la marque américaine approche à grands pas, une étape cruciale vers sa mise sur le marché vient d’être franchie. Lors de la 28e édition de l’Energy Fair du Wisconsin, un événement dédié aux énergies renouvelables qui s’est tenu il y a tout juste une semaine, le directeur technique du constructeur, J.B. Straubel, a laissé entendre que Tesla avait lancer la fabrication des cellules de batteries au sein de sa Gigafactory 1, dans l’Etat du Nevada. La production de cette nouvelle génération de cellules permettra à Tesla non seulement d’économiser environ 35 % sur le coût des batteries, mais aussi d’atteindre son objectif de produire 500 000 voitures électriques dès l’an prochain.

Tesla Gigafactory 

Une nouvelle chimie des batteries 

En réalité, Tesla avait déjà commencé à produire ces cellules depuis le mois de janvier, mais celles-ci utilisaient jusque-là un mélange appelé Nickel Manganèse Cobalt (NMC) qui était réservé à son système de stockage stationnaire Powerwall. Pour celles destinées à la familiale Model 3, on note une légère variation de la chimie utilisée dont un mélange appelé NCA pour Nickel Cobalt Aluminium, spécialement adapté pour les nombreux cycles de recharge. Ces batteries sont fabriquées par Panasonic, le plus ancien partenaire de l’entreprise californienne, tandis que Tesla prend en charge la production des différents modules de la voiture dont on ne sait toujours pas quelle sera sa capacité énergétique totale. Baptisées 21-70 – 21 mm de largeur et 70 mm de longueur –, elles devraient permettre à la Model 3 d’atteindre une autonomie minimale de 345 km (lire aussi Tesla Model 3 : les 5 dernières choses à savoir).

 

GAMME ETENDUE : après le Roadster disparu en 2014 mais dont une nouvelle génération est attendue à l’horizon 2020, la firme de Palo Alto élargit sa gamme de véhicules électriques. A commencer par la grande berline Model S suivi du SUV Model X, une famille qui sera agrandit dès cette année par la familiale Model 3 puis, en 2019/2020, par le crossover compact Model Y. Par ailleurs, Tesla travaille au développement d’un pick-up et d’un poids-lourd électriques.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.