Nissan LEAF II : en production quelques heures après sa présentation

Publié le 15 septembre 2017 à 07h00 | La rédaction | 3 minutes

Si la production a officiellement démarré au Japon, les usines américaine puis britannique prendront progressivement le relais dans les tous prochains mois

Si la production a officiellement démarré au Japon, les usines américaine puis britannique prendront progressivement le relais dans les tous prochains mois

Quelques heures seulement après la révélation de la LEAF de seconde génération, Nissan a lancé son assemblage dans l’usine d’Oppama, au Japon. Et d’ici la fin de l’année, cette berline 100 % électrique atteindra également la chaîne de montage à Smyrna, dans l’Etat du Tennessee, aux États-Unis, à Sunderland au Royaume-Uni.

 

Accessible dès le mois d’octobre au Japon

Contrairement à la plupart des constructeurs automobiles qui annoncent l’arrivée de leurs nouvelles créations des mois ou même des années avant leur mise en production, certaines marques commencent à produire leurs voitures à peine quelques heures après leur présentation officielle. Nissan, qui a dévoilé la nouvelle génération de LEAF le mercredi 6 septembre dernier fait partie de ce deuxième groupe. Moins de 24 heures après la présentation de la berline compacte électrique (lire notre article détaillé par ailleurs), le manufacturier nippon a lancé sa production dans son usine d’Oppama à Yokosuka, au Japon. Cette seconde génération de LEAF partira à l’assaut du marché domestique où elle sera commercialisée à compter du 3 octobre prochain. Son arrivée sur les marchés nord-américain et européen est quant à elle prévue pour début 2018.

 

Trois usines mondiales au plus près des marchés

Toutefois, son assemblage sur le continent américain se fera un peu plus tôt. La voiture électrique la plus vendue dans le monde – plus de 280 000 unités écoulées depuis la fin 2010 – atteindra les chaînes de production d’ici la fin de l’année à Smyrna, dans le Tennessee où l’Altima, la Maxima, le Pathfinder, le Rogue et l’Infinity QX60 sont également assemblés. Pareil pour le vieux continent. La LEAF II sera assemblée pour le Vieux Continent dans l’usine de Sunderland, en Angleterre, qui construit déjà le Nissan Juke, l'Infiniti Q30 et l'Infiniti QX30. "Nous sommes fiers de continuer à fabriquer la Nissan LEAF dans trois usines à l'échelle mondiale. La Nissan LEAF est l'icône de Nissan Intelligent Mobility, avec ses nombreuses technologies de pointe. Les employés de Nissan à Oppama, Smyrne et Sunderland sont ravis de continuer à produire le plus populaire véhicule électrique du monde ", a déclaré Fumiaki Matsumoto, le vice-président exécutif de la société en charge de la fabrication et gestion de la chaîne d’approvisionnement.

 

CHINE : également commercialisée dans l’Empire du Milieu, la compacte « zéro émission » y est appelé Venucia e30. Lancée dans le pays à l’automne 2014, elle est le fruit d’un partenariat industriel noué avec le chinois Dongfeng, également coactionnaire du groupe PSA Peugeot Citroën. Mais ses performances commerciales sont très en retrait en comparaison de sa sœur jumelle LEAF, l’e30 n’arrivant même pas intégrer le TOP 20 des meilleures ventes électriques.

Galerie de photos