Ouragan Maria : privé de courant, Porto Rico fait appel à Tesla

Publié le 13 octobre 2017 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

Gravement endommagé par l’ouragan Maria, le réseau électrique de l’île des Grandes Antilles pourrait trouver son salut dans les technologies développées par Tesla

Gravement endommagé par l’ouragan Maria, le réseau électrique de l’île des Grandes Antilles pourrait trouver son salut dans les technologies développées par Tesla

Après le passage de l’ouragan Maria, les responsables politiques de Porto Rico veulent au plus vite remettre en état le réseau électrique de l’île, gravement endommagé par les rafales de pluie et de vent. Tesla pourrait devenir le maître d’œuvre principal de la reconstruction.

 

Réseau électrique flambant neuf

L’ouragan Maria, classé tempête de catégorie 4, frappait encore il y a quelques semaines Porto Rico, causant une panne de courant générale pour ses 3,5 millions de résidents. Une situation de catastrophe nationale qui a poussé le gouverneur portoricain à demander de l’aide au groupe Tesla afin de reconstruire entièrement l’infrastructure électrique de l’île, gravement endommagé après le passage du cyclone. Dans un tweet, Ricardo Rossello a donc proposé à la firme californienne de mettre en place un réseau électrique flambant neuf qui devra cette fois-ci couvrir tout le territoire portoricain.  

Pour rappel, Tesla a déjà envoyé sur l’île de Porto Rico plusieurs centaines d’exemplaires de son système de batteries stationnaires Powerwall afin de suppléer les besoins les plus urgents de la population en électricité. Couplés à des panneaux photovoltaïques, les Powerwall se sont révélés d’une aide très précieuse. Reposant sur la possibilité d’intégrer une batterie puissante à plusieurs panneaux solaires, le système déployé par Tesla permet en effet de se passer complètement des apports d'un réseau électrique traditionnel dans les zones où il est installé.

 

Quelques objections sur la faisabilité du projet

L’invitation lancée par le gouverneur Rossello peut être considérée comme un challenge difficile à relever. En principe, rien ne s’oppose à ce que Tesla déploie sa technologie à l’échelle de tout un pays. Néanmoins, il existe une différence de taille entre fournir de l’électricité à l’échelle de quelques quartiers et réaliser la même opération à l’échelle d’un Etat peuplé de plusieurs millions d’habitants.

Trois objections peuvent être immédiatement soulevées sur la faisabilité du déploiement. La première, rien ne dit que la majorité de la population portoricaine acceptera de passer au système de batteries stationnaires de Tesla sans connaître le rapport coût/bénéfice des Powerwalls, à ce jour inconnu.

La deuxième, l’Etat de Porto Rico est dans une situation de quasi-faillite financière. Même si le rapport coût/bénéfice est favorable, l’argent nécessaire au financement du projet doit encore être cherché, et trouvé. La troisième et dernière objection concerne le temps de déploiement des Powerwalls. Celui-ci peut prendre plusieurs années. Or, Porto Rico est un territoire en proie à une urgence absolue suite aux ravages causés par l’ouragan Maria.