Pollution : Paris instaure la circulation différenciée ce jeudi 22 juin

Publié le 21 juin 2017 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Seuls les véhicules dotés d’une vignette CRIT’Air 0 à 3 pourront librement circuler à Paris et sa proche banlieue ce jeudi 22 juin

Seuls les véhicules dotés d’une vignette CRIT’Air 0 à 3 pourront librement circuler à Paris et sa proche banlieue ce jeudi 22 juin

En raison du pic de pollution à l'ozone lié à l'épisode caniculaire, la préfecture de Paris met en place une circulation différenciée ce jeudi de 5h30 à minuit. Les véhicules dont le numéro de la vignette CRIT’Air est supérieur à 4 seront donc interdits de circulation à Paris et sa proche banlieue.

 

Vignettes CRIT’Air 0 à 3 autorisées à circuler

Dépassant le seuil d’information et de recommandation de 180 µg/m³, la concentration en ozone a atteint son pic ce mercredi et devrait perdurer jusqu’à dimanche. Pour y faire face, la région parisienne a décidé mettre en place ce jeudi 22 juin une circulation différenciée à Paris et en proche banlieue. Les véhicules classés 4 et 5 selon la vignette CRIT’Air ainsi que ceux qui sont non classés (pour la plupart immatriculés avant 1997) seront interdits de circulation dans un périmètre limité par l’A86 de 5h30 à minuit. Seuls les véhicules équipés d'une étiquette de catégorie 0 à 3 – électriques ainsi que les modèles considérés comme les moins polluants – seront autorisés à circuler dans ce périmètre. Selon un communiqué publié par la préfecture, cette interdiction concerne « 28 % des véhicules immatriculés en petite couronne et 12 % des véhicules circulant dans la zone intra A 86 » (pour aller plus loi, lire Vignette CRIT'Air : mode d'emploi en 5 questions).

Vignettes CRIT'Air 

Jusqu'à 32 % de réduction des oxydes d'azote 

Par ailleurs, la préfecture a également pris d’autres mesures comprenant une réduction de 20 km/h de la limitation de vitesse sur l’ensemble du réseau routier d’Île-de-France. Les poids lourds de plus 3,5 tonnes devront également contourner l'agglomération parisienne en passant par la Francilienne. En accompagnement, la mairie de Paris « reconduira les mesures de gratuité du service Velib' ainsi que du stationnement résidentiel et, sous certaines conditions, Autolib' ». Ce qui permettra de réduire de 32 % la part d’oxydes d’azote (NOx) provenant du trafic dans la zone intra A 86 », toujours selon la préfecture. Pour rappel, l’ozone se forme grâce à une combinaison entre les polluants industriels et les oxydes d’azote produits par le trafic routier sous l’action de fortes chaleurs. Il s’agit d’un gaz nocif qui peut provoquer des irritations au niveau des yeux, des toux et des problèmes pulmonaires, surtout chez les enfants et les personnes asthmatiques.

 

CRIT’AIR : version des temps modernes de la pastille verte abandonnée en 2003, le Certificat sur la Qualité de l’Air devait entrer en vigueur le 1er janvier 2016. Au programme : 6 pastilles de différentes couleurs et de nombreux avantages pour les véhicules les moins polluants. Après Grenoble et Paris, la métropole de Lille vient de rendre le dispositif obligatoire. Trois villes qui seront progressivement suivies par d'autres avec pour but de lutter contre la pollution de l'air.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.