Opel Grandland X : le crossover adoptera l’hybride de Peugeot Citroën

Publié le 12 septembre 2017 à 21h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Troisième SUV badgé Opel, le Grandland X partage sa plateforme avec le Peugeot 3008 dont il héritera la motorisation hybride rechargeable

Troisième SUV badgé Opel, le Grandland X partage sa plateforme avec le Peugeot 3008 dont il héritera la motorisation hybride rechargeable

Cousin du Peugeot 3008 avec qui il partage la plateforme, le crossover Opel Grandland X a fait ses premiers tours de roues à Francfort. L’occasion pour la marque au Blitz récemment entrée dans le giron du groupe Peugeot Citroën de confirmer l’intégration de la technologie hybride rechargeable développée par le français.

 

Plateforme EMP2 partagée avec le 3008

Au salon de Francfort qui a ouvert ses portes à la presse ce matin, Opel a dévoilé le troisième SUV de sa gamme. Baptisé Grandland X, il a été développé avec le Peugeot 3008 tandis que le petit-frère Crossland X l’a été avec le Citroën C3 Aircross. Reposant sur la plateforme EMP2 déjà étrennée par le 3008, le crossover de Rüsselsheim sera assemblé sur le site historique du Lion à Sochaux (Doubs). A son lancement courant octobre, il sera disponible avec deux motorisations (une essence et une diesel) d’origine PSA. Des projets communs issus de l’alliance nouée en 2012 entre l’américain General Motors et le français. Passé officiellement dans le giron de PSA le 1er août dernier, Opel poursuivra son troisième projet portant sur le développement du nouvel utilitaire Combo.

Opel Grandland X PHEV 

Une motorisation inaugurée par la DS7

Sur le salon allemand, Michael Lohscheller, le nouveau patron du constructeur allemand, a également profité de la présentation du Grandland X pour confirmer le lancement à moyen terme d’une variante hybride rechargeable. Une déclinaison qui, plateforme modulaire oblige, permettra à la marque au Blitz de piocher dans la banque d’organes du groupe PSA. Et donc de bénéficier de la chaîne de traction Plug-in Hybrid développée par ce dernier et dont le SUV DS 7 Crossback sera le premier à en bénéficier au printemps 2019. Pour rappel, cette chaîne de traction se compose d’un moteur 4 cylindres 1,6 l THP essence turbo de 200 ch et de deux blocs électriques – un par essieu – alimentés par une batterie Lithium-Ion de 13 kWh.

 

Une gamme « alternative » en devenir

Piloté par une boîte automatique EAT8 à 8 rapports, l’ensemble développe une puissance cumulée de 300 ch, est doté d’une transmission intégrale « électrique » (sans arbre mécanique reliant les deux essieux) et offre une autonomie de 40 km en mode « zéro émission ». Si aucune date de commercialisation n’a été annoncée, l’Opel Grandland X PHEV pourrait démarrer sa production à l’horizon 2019-2020. Les potentiels clients devront donc prendre leur mal en patience et espérer que la prometteuse berline compacte Opel Ampera-e soit lancée en France courant 2018. Mais la cousine de l’américaine Chevrolet Bolt EV avec laquelle elle partage les chaînes d’assemblage dans l’Etat du Michigan est distribuée au compte-gouttes sur le Vieux Continent.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.