Opel Ampera-e : hausse des tarifs liée au rachat par Peugeot Citroën

Publié le 24 novembre 2017 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

En Norvège et aux Pays-Bas, Opel a augmenté le prix de vente de sa compacte électrique Ampera-e pourtant déjà distribuée au compte-goutte en Europe

En Norvège et aux Pays-Bas, Opel a augmenté le prix de vente de sa compacte électrique Ampera-e pourtant déjà distribuée au compte-goutte en Europe

Après avoir annoncé il y quelques semaines la suspension des commandes de son Opel Ampera-e en Allemagne et au Norvège, en raison de problèmes de production, le constructeur à l’éclair vient d’annoncer une importante hausse de tarifs pour son modèle électrique. Une hausse qui s’applique même aux véhicules déjà commandés.

 

Au compte-goutte en Europe

L’arrivée de la cousine européenne de la Chevrolet Bolt EV sur le Vieux Continent semble particulièrement difficile. Proposée sur quatre marchés européens – l’Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas et la Norvège –, la voiture électrique d’Opel est actuellement livrée au compte-gouttes sur le marché européen. Si bien que les carnets de commandes ont récemment été fermés dans des pays comme l’Allemagne ou la Norvège. Dernièrement, le modèle au Blitz initialement promis à un bel avenir avec une autonomie allant jusqu’à 400 km en conditions réelles pour 520 km selon la norme NEDC a subi une importante hausse de prix. Une hausse qui devrait s’appliquer de manière immédiate puisqu’elle concerne également les véhicules du millésime 2018, assemblé dans l’usine GM d’Orion, dans le Michigan, aux États-Unis.

Opel Ampera-e 

Une technologie 100 % General Motors

« C’est évidemment une situation triste, et nous sommes désolés pour les clients et nos concessionnaires. Nous comprenons très bien que les clients sont à la fois frustrés et déçus, mais cela est complètement hors de notre contrôle », a expliqué Stein Pettersen, directeur des relations publiques au sein d’Opel Norvège. À titre d’exemple, la facture s'est alourdie de 45 000 couronnes pour les clients norvégiens, soit environ 4 760 euros. Une augmentation qui s’ajoute à une première estimée à 15 000 couronnes intervenues en début d’année et qui porte désormais le prix de l’Ampera-e à 37 000 euros contre 30 700 € lors de son lancement en décembre 2016. Toutefois, la Norvège n’est pas le seul pays impacté. Aux Pays-Bas, la hausse avoisine même les 5 700 euros. Selon le représentant de la marque, « c’est la vente d’Opel à PSA » qui serait responsable de cette hausse brusque de prix. En effet, étant la version européenne du Chevrolet Bolt, l’Opel Ampera-e dispose d’une technologie purement GM. Ce qui signifie que PSA n'en détient pas les licences.