L’Opel Ampera-e au défi d’un marché dominé par Renault ZOE

Publié le 24 avril 2017 à 17h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Commercialisé en Allemagne à partir de 34 950 euros, l’électrique du Blitz ne pourrait rejoindre les concessions françaises qu’en 2018

Commercialisé en Allemagne à partir de 34 950 euros, l’électrique du Blitz ne pourrait rejoindre les concessions françaises qu’en 2018

Première voiture électrique du Blitz, l’Opel Ampera-e est l’un des modèles « zéro émission » les plus attendus de cette année. Mais l’omnipotence de Renault ZOE a détourné la filiale de General Motors de la France au profit de l’Allemagne, de la Norvège et des Pays-Bas devenus prioritaires. Outre-Rhin, la compacte électrique est proposée au tarif de 34 950 euros (aide fédérale déduite).

 

Priorité à la Norvège

Dévoilée dans sa version de série en octobre dernier au Mondial de l’Automobile de Paris, l’Opel Ampera-e devait progressivement rejoindre les concessions européennes dans le courant de cette année. Le printemps pour la Norvège, l’été pour l’Allemagne et probablement l’automne pour la France. Las, le calendrier initial semble déjà perturbé par l’afflux des commandes parfois nombreuses – plus de 4 000 commandes enregistrées en Norvège – et les ventes tardent à se transformer en mises à la route. Le mois dernier, seuls 87 exemplaires de la berline compacte électrique ont été immatriculés en Europe. Des modèles cantonnés au rôle de véhicules d’essais pour des concessions allemandes et norvégiennes.

 

Quatrième trimestre en Allemagne

Outre-Rhin, la filiale européenne de General Motors (GM) récemment rachetée par le groupe français PSA Peugeot Citroën vient de communiquer ses tarifs ainsi que les dates de livraison. Disponible auprès d’une quarantaine d’agents Opel spécialement formés, l’Ampera-e y sera d’abord commercialisée dans une finition haute baptisée First Edition facturée 43 680 euros (hors aide fédérale de 4 000 euros). Seulement commercialisée au quatrième trimestre, la version d’accès de la compacte électrique sera disponible au prix de 38 950 euros (hors aide). Moins bien équipée, cette seconde variante inclut toutefois les jantes 17 pouces, les feux au xénon ainsi que l’écran tactile de 10,2 pouces.

Opel Ampera-e : l’électrique à aimant permanent se dévoile au Mondial 

2018 en France ?

Quant à la France, l’un des pays européens les plus généreux en matière d’aides à l’achat de véhicules électriques, Opel semble vouloir retarder le lancement de son modèle. Dominé par la citadine Renault ZOE qui bénéficie depuis quelques mois d’une nouvelle batterie offrant une autonomie réelle de 300 km, le marché français ne laisse guère de place à la concurrence. Plus hétérogènes en matière d’immatriculations de véhicules électriques et hybrides rechargeables, les marchés allemand, norvégien et néerlandais – l’Ampera-e y est disponible à partir de 40 995 euros – sont visiblement prioritaires pour la firme de Rüsselsheim qui produit son véhicule électrique sur le site américain d’Orion (Michigan) où est également assemblée la cousine Chevrolet Bolt.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.