Nissan LEAF : de la patience, beaucoup de patience

Publié le 06 janvier 2017 à 07h00 | Fabrice SPATH | 4 minutes

La Nissan LEAF est le premier modèle électrique du marché à avoir bénéficié d’une nouvelle batterie offrant une autonomie réelle de 180 km

La Nissan LEAF est le premier modèle électrique du marché à avoir bénéficié d’une nouvelle batterie offrant une autonomie réelle de 180 km

Pressentie pour être dévoilée au CES de Las Vegas, la seconde génération de la Nissan LEAF n’a finalement eu droit qu’à quelques annonces souvent contradictoires. Le constructeur a tout juste consenti à évoquer une nouvelle autonomie réelle d’au moins 350 km et une présentation officielle dans un futur proche. Maigre consolation à l’heure où la concurrence aiguise ses armes.

 

Le leader à la traîne …

Se peut-il que Nissan soit cantonné dans un avenir proche à un rôle de figuration dans la révolution électrique qui bouleverse l’ensemble de l’industrie automobile ? Et au profit de Tesla Motors ou de General Motors ? Si ce scénario catastrophe est loin de se réaliser, le leader mondial de la voiture électrique déçoit encore une fois ceux qui attendaient la présentation de la nouvelle LEAF. Avec plus de 250 000 unités commercialisées depuis son lancement fin 2010 au Japon, la berline électrique a bénéficié d’un restylage technique en 2013 et d’une nouvelle autonomie réelle de 180 km début 2016. En investissant sur ses propres fonds dans une véritable infrastructure de recharge rapide, en multipliant les partenariats et en testant différentes offres commerciales, le constructeur de Yokohama s’est donné les moyens de réussir sur ce marché embryonnaire.

Voiture électrique : Nissan avance un modèle à 16 000 euros

Les 250 bornes de recharge rapide installées sur les parkings des enseignes Auchan, Cora ou encore Ikea ? Installées à l’initiative de Nissan. Les 200 bornes rapides du projet CORRI-DOOR déployées sur les principales aires d’autoroutes de France ? Le constructeur y a également apporté son soutien. Autant d’excellentes initiatives qui tranchent avec les annonces réalisées il y a quelques heures par le patron de l’Alliance Renault Nissan au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas. Tandis que de nombreux observateurs s’attendaient à ce que la seconde génération de la LEAF soit révélée à la grand-messe annuelle de l’électronique grand public, le constructeur nippon s’est contenté de confirmer que le nouvel opus sera très prochainement présenté, sans préciser aucune date de commercialisation et encore moins un quelconque chiffre sur la future autonomie.

Nissan LEAF 

… pour de bonnes raisons

Il aura fallu attendre la session de questions-réponses avec Takao Asami, le Vice-Président de la recherche et de l’ingénierie avancée pour en savoir un peu plus sur les intentions de Nissan sur la mobilité électrique. Et ce dernier de révéler qu’une batterie Lithium-Ion développant une capacité de 60 kWh – soit le double de la capacité actuelle – est bien en développement mais que le constructeur a volontairement retardé son lancement, estimant que les conditions de coûts, de volume et de rentabilité n’ont pas encore été atteintes. Et de préciser que la nouvelle LEAF aura bien droit à une autonomie de 350 km d’ici quelques années, ajoutant de la contradiction à cette présentation déjà peu limpide au sujet de la stratégie électrique de l’industriel.

Essai Nissan LEAF 30 kWh : autonomie de 200 km atteinte !

Au sujet de la recharge rapide, M. Asami a confirmé que ses équipes travaillent sur une nouvelle puissance de 150 kW (contre 50 kW actuellement) qui permettra de maintenir voire de réduire les temps de charge (20 à 30 mn) quand bien même les capacités des batteries croîtront de façon exponentielle. Une bonne nouvelle pour le standard japonais CHAdeMO dont 13 600 bornes sont équipées à travers le monde mais qui ne suffira probablement pas à mieux concurrencer les nouveaux entrants sur le marché de la voiture électrique dont la Chevrolet Bolt EV et son pendant européen Opel Ampera-e. Pour faire patienter, Nissan a donc misé sur les services connectés et la conduite autonome qui équipera ses futurs modèles. Avant une bonne surprise au salon de Detroit qui ouvrira ses portes le 8 janvier ?

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.