Nissan Juke e-POWER : l’hybride pour la prochaine génération

Publié le 30 janvier 2017 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

La seconde génération du Nissan Juke devrait adopter la technologie hybride e-POWER inaugurée au Japon par le Nissan Note

La seconde génération du Nissan Juke devrait adopter la technologie hybride e-POWER inaugurée au Japon par le Nissan Note

Lors du prochain salon de Tokyo, le constructeur nippon devrait lever le voile sur la seconde génération de son Nissan Juke. L’occasion également de monter la technologie hybride e-POWER sur son petit crossover qui a révolutionné le marché il y a 7 ans déjà.

 

Electrification à géométrie variable

Nissan poursuit l’électrification de sa gamme. Après avoir adopté la motorisation hybride essence-électrique – dont le nouveau Rogue aux Etats-Unis – et la chaîne de traction 100 % électrique sur ses LEAF et e-NV200, le constructeur de Yokohama poursuit l’intégration de sa technologie e-POWER. Inaugurée en novembre dernier sur le minispace Nissan Note, cette double motorisation d’un genre très particulier devrait vraisemblablement trouver sa place sous le capot de la seconde génération du Juke. Un nouvel opus dont la préfiguration sera dévoilée sous la forme d’un concept au prochain salon de Tokyo, en octobre 2017.

Nissan Juke e-POWER 

Génératrice d’électricité

Si le design du concept devrait largement s’inspirer de l’étude Gripz dévoilée en 2015 (lire notre article à ce sujet), nos confrères américains du site Car and Driver soulignent la possibilité de voir apparaître une chaîne de traction composée d’un moteur électrique principal – issu de la Nissan LEAF –, d’un bloc 3 cylindres essence 1,2 l cantonné au seul rôle de génératrice d’électricité et d’une petite batterie Lithium-Ion développant une capacité de 1,2 kWh. Une architecture originale dont l’objectif est de fournir une alternative aux véhicules hybrides « conventionnels ».

e-POWER : Nissan poursuit sa quête de la réduction des émissions 

Hybride rechargeable

Si l’allié de Renault n’a pas souhaité commenter cette information, il est fort probable que la déclinaison électrifiée du Juke restera cantonnée au seul marché japonais, à l’image du Note e-POWER. Reste que la récente acquisition du compatriote Mitsubishi affaibli par le scandale du Dieselgate pourrait déboucher dans les prochaines années sur des véhicules à motorisations hybrides rechargeables dont l’importation sous nos latitudes n’est pas exclure. Leader européen sur cette technologie grâce à son SUV Outlander PHEV, le constructeur aux diamants prévoit également de lancer un modèle électrique à bas coûts courant 2018, toujours en partenariat avec Nissan.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.