Voiture électrique : Nissan met à jour ses 2100 bornes de recharge rapide

Publié le 16 juin 2017 à 15h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

L’ensemble des 2100 bornes de recharge rapide déployées par Nissan en Europe vont avoir droit à une mise à jour pour accueillir les véhicules électriques de nouvelle génération

L’ensemble des 2100 bornes de recharge rapide déployées par Nissan en Europe vont avoir droit à une mise à jour pour accueillir les véhicules électriques de nouvelle génération

Le leader européen de la borne de recharge rapide pour véhicules électriques annonce avoir remporté un contrat d’envergure avec Nissan Europe. DBT CEV sera chargé de faire évoluer les quelque 2 100 bornes de recharge rapide déployées en Europe. Objectif : adapter les chargeurs aux nouveaux véhicules à autonomie étendue.

 

Un réseau de charge financé par Nissan

Voiture électrique la plus vendue sur la planète, la Nissan LEAF a également été la première à bénéficier dès 2013 du déploiement d’une vaste infrastructure de charge rapide. Installé sur fonds propres par le constructeur ou via des partenariats avec des entreprises ou des collectivités, le réseau a accompagné la croissance des ventes partout dans le monde. Sur le Vieux Continent, 2 100 bornes de recharge rapide ont été déployées. Destinée à recouvrir 80 % de l’autonomie en moins de 30 minutes, l’infrastructure s’est progressivement dotée de nouveaux standards de charge – 43 kW AC puis 50 kW DC CCS – pour s’ouvrir aux modèles électriques de constructeurs tiers.

Bornes de recharge 

Plus de 350 bornes de recharge en France

Auchan, Avia, Cora, BP Delek ou encore Ikea font partie des quelques partenaires qui ont décidé d’installer une ou plusieurs bornes de recharge rapides sur leurs parkings ou leurs stations-services. Au total, plus de 350 unités financées totalement ou partiellement par la firme de Yokohama sont actuellement opérationnelles en France. Mais l’arrivée des véhicules électriques de nouvelle génération équipés de batteries de plus grande capacité – 40 à 60 kWh vs 16 à 24 kWh – impose à Nissan ainsi qu’à l’équipementier français DBT CEV de faire évoluer cette infrastructure.

 

Anticiper l’arrivée de la Nissan LEAF II

Les premières bornes installées il y a plus de 4 ans bénéficieront ainsi d’une mise à jour destinée à intégrer deux formats de charge. En l’occurrence, le 43 kW AC dédié à la citadine Renault ZOE rejoindra systématiquement le 50 kW DC au standard nippon CHAdeMO (équipant les modèles Nissan, Mitsubishi et Peugeot Citroën) sur l’ensemble des bornes du parc qui en sont dépourvues. En parallèle, DBT adaptera techniquement son matériel aux nouvelles contraintes liées à une charge prolongée à haute puissance. Une façon aussi pour Nissan de préparer le lancement européen de sa LEAF de seconde génération dont les premières livraisons en Europe sont attendues en fin d’année.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.