New York : chargez votre véhicule électrique, soyez rémunéré 400 dollars/an

Publié le 19 septembre 2017 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

Pour connaître les habitudes des conducteurs de véhicules électriques, un énergéticien newyorkais lance un programme rémunéré à New York

Pour connaître les habitudes des conducteurs de véhicules électriques, un énergéticien newyorkais lance un programme rémunéré à New York

Con Edison, une compagnie d'électricité basée à New York, va rémunérer les propriétaires de véhicules électriques pour chaque kilowattheure (kWh) de chargement qu’ils effectueront durant les heures creuses.  Un programme annoncé depuis quelques mois et mis en place récemment qui pourrait rapporter aux conducteurs de modèles « zéro émission » newyorkais jusqu’à 400 dollars par an.

 

Programme de stabilisation des réseaux électriques

Lucratif. Le fait de charger un véhicule électrique dans les zones desservies par Con Edison, à New York, est devenu une activité rémunérée. Grâce à un partenariat entre cette compagnie d’électricité et FleetCarma, une firme canadienne spécialisée dans les nouvelles technologies, leurs propriétaires peuvent désormais gagner une somme allant d’une dizaine à quelques centaines de dollars pour leur participation à un programme de flexibilisation des réseaux électriques.

Annoncé depuis quelques mois, ce programme est ouvert aussi bien aux propriétaires privés de voitures électriques qu'aux flottes commerciales. En outre, il n’est pas requis que le participant soit un client de Con Edison pour en bénéficier. Ceux qui vivent dans les états voisins de New York, comme le New Jersey ou le Connecticut, mais qui se rendent à New York pour travailler, en conduisant des modèles « zéro émission », peuvent eux aussi bénéficier des avantages financiers du programme.

 

Un boîtier connecté pour recueillir des informations

Pour participer au programme, le propriétaire doit commencer par s’inscrire sur une plateforme web dédiée. FleetCarma lui envoie un périphérique connecté dont le rôle est de collecter des données à propos de son véhicule, telles que la consommation d’énergie, l’état de santé de la batterie, les données de voyage ou encore le type de conduite. Les informations recueillies seront accessibles aussi bien au propriétaire, qui disposera d’un portail privé pour les consulter, qu’à FleetCarma et Con Edison. Pour qu’il puisse faire son travail de collecte, le boîtier doit être branché sur le port OBD ou le connecteur de diagnostic du véhicule.

Pour FleetCarma et Con Edison, les deux groupes qui ont rendu possible ce nouveau programme, l’objectif est de rendre les réseaux électriques plus flexibles et plus stables tout en étant capables d’intégrer plus finement les comportements des utilisateurs de véhicules électriques qui y sont raccordés. Et ce afin d’assurer la synchronisation entre la production et la consommation électrique et éviter les risques de pannes générales de courant (pour aller plus loin, lire notre article Energies renouvelables : et si la voiture électrique les favorisait ?).