A Rouen, des voitures autonomes intègreront le service de transport en 2018

Publié le 16 mai 2017 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

La métropole de Rouen accueillera l’an prochain 3 Renault ZOE électriques et autonomes qui assureront les parcours du « dernier kilomètre » sur le Technopole de Saint-Etienne-du-Rouvray

La métropole de Rouen accueillera l’an prochain 3 Renault ZOE électriques et autonomes qui assureront les parcours du « dernier kilomètre » sur le Technopole de Saint-Etienne-du-Rouvray

D’ici 2018, quelque 5 000 étudiants et 2 500 salariés de la métropole de Rouen vont pouvoir bénéficier d’un service à la demande de transport public bien particulier. Particulier, puisque ce sont des Renault ZOE électriques et autonomes qui seront mis à leur disposition.

 

Des Renault ZOE autonomes et à la demande

Le Technopole du Madrillet à Saint-Etienne-du-Rouvray concentre toute une zone d’activité qui regroupe plus de 7 500 personnes réparties sur 35 hectares. Une zone d’activités qui, dès 2018, va recevoir le premier test grandeur nature en France pour faire rouler des voitures autonomes. Nécessitant un investissement de 10 millions d’euros, ce test verra la participation de trois Renault ZOE entièrement autonomes. Consistant à mettre en place un service à la demande de transport public, les voitures autonomes permettront à leurs utilisateurs de réaliser le « dernier kilomètre ». Il sera mis à la disposition de ceux qui auront emprunté le tram dont l’un des terminus est situé à l’extérieur de l’enceinte du technopole.

Renault ZOE autonome 

Un premier test en conditions réelles

Pour la Renault ZOE autonome, il s’agira d’une grande première avant une éventuelle future commercialisation attendue pour 2020. Le Technopole bénéficiera de ce projet sur une durée de 3 ans, avec une extension du service en 2019. Les véhicules autonomes permettront ainsi de relier les arrêts de tramway aux différents bâtiments du site.  Au total, ils effectueront une boucle de 1,5 km sur les mêmes routes que les bus ou les véhicules individuels. Mis en place par le « Cluster Véhicule Autonome », ce premier test est porté par la Métropole Rouen Normandie, la Région, la Caisse des Dépôts (CDC), Transdev, des PME, des start-ups et autres acteurs du monde technologique, ainsi que les pôles de compétitivité Mov’eo, TES et l’Institut Vedecom.

VIDEO – Le véhicule autonome à la conquête de Lyon Confluence 

CONTRAT : ce projet mené par la métropole et plusieurs partenaires est issu d’un Partenariat public privé (PPP). Premier du genre en France, il fait suite au succès du service de navettes gratuites Astucio sur les quais de Seine – devenus piétons –, expérimenté à Rouen fin 2016.