Rouen : 45 véhicules électriques en autopartage pour le réseau Astuce

Publié le 29 novembre 2017 à 21h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

A Rouen, le réseau de transports en commun Astuce électrifie sa flotte interne pour économiser 51 000 litres de carburant chaque année (crédits : © Caroline Bazin – la 25ème image)

A Rouen, le réseau de transports en commun Astuce électrifie sa flotte interne pour économiser 51 000 litres de carburant chaque année (crédits : © Caroline Bazin – la 25ème image)

A Rouen, le réseau de transports en commun Astuce exploité par Transdev troque sa flotte thermique interne contre des véhicules électriques de la gamme Renault. Au total, ce seront 45 ZOE, Kangoo Z.E. et Master Z.E. qui seront accessibles aux salariés via un système d’autopartage. Objectifs : réduire les émissions polluantes mais aussi économiser quelque 51 000 litres de carburant chaque année.

 

45 véhicules électriques et 52 bornes de recharge

Début octobre, la métropole normande lançait une expérimentation grandeur nature liée au projet « Rouen Normandy Autonomous Lab ». Quatre Renault ZOE et une navette développée par Transdev et ses partenaires inauguraient le premier service de mobilité à la demande incluant des véhicules électriques et autonomes évoluant sur routes ouvertes en Europe. Moins de deux mois plus tard, le constructeur français et l’opérateur de transports annoncent électrifier la flotte interne du second et le déploiement de 52 bornes de recharge sur 4 sites. Une nouvelle occasion pour Métropole Rouen Normandie de mettre en valeur ses ambitions de mobilité durable et innovante.

Renault ZOE Rouen Astuce 

Renault ZOE, Kangoo et Master Z.E.

Inaugurée aujourd'hui jeudi 29 novembre, la flotte rassemble 19 citadines Renault ZOE (2 et 4 places), 16 ludospaces Renault Kangoo Z.E. (5 places) et, d’ici la fin 2018, 10 utilitaires Renault Master Z.E. Des véhicules « zéro émission » qui remplacent la flotte interne du réseau de transport Astuce composée de modèles thermiques. Une première pour l’opérateur Transdev en France qui a souhaité mettre son nouveau parc à disposition des salariés via une solution d’autopartage. Objectifs affichés : réduire son empreinte carbone (74 tonnes de CO2/an), économiser quelque 51 000 litres de carburant chaque année et assurer un fort taux d’utilisation de ses véhicules.

 

Flotte disponible en autopartage

En électrifiant sa flotte interne, Transdev cherche également à réduire les coûts d’entretien, de maintenance et optimiser sa fiscalité, les modèles « zéro émission » étant exonérés de toute taxe sur les véhicules de société (TVS). Les véhicules pourront être réservés par les salariés via un site internet dédié et leur accès sera possible via leur smartphone ou la carte du réseau Astuce. Par ailleurs, une application mobile permettra de réaliser un état des lieux à la restitution du véhicule ou encore de connaître l’autonomie de ce dernier. Si les trois modèles retenus ne sont pas assemblés dans la région, la métropole fait savoir que leurs moteurs électriques et les réducteurs sont produits sur le site normand de Renault Cléon.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.