Diesel : aux Etats-Unis, Mercedes renonce à homologuer ses nouveaux moteurs

Publié le 13 juin 2017 à 21h00 | La rédaction | 2 minutes

Sous le coup d’une enquête, le constructeur retire de son catalogue américain les motorisations diesel

Sous le coup d’une enquête, le constructeur retire de son catalogue américain les motorisations diesel

Suite au refus des autorités américaines d’officialiser ses nouveaux moteurs diesel, le groupe allemand Daimler a annoncé qu'il renonçait à solliciter l'homologation des véhicules diesel de Mercedes aux États-Unis cette année.

 

Difficile processus d'homologation

Après le scandale des émissions frauduleuses de Volkswagen révélé en septembre 2015, les États-Unis surveillent étroitement les véhicules à motorisations diesel accédant à son marché. Le processus d’homologation des moteurs diesel dotés de la technologie Mercedes BlueTec sur le sol américain est donc devenu plus strict. Face à ces contraintes, la maison-mère Daimler a décidé de mettre un terme à l’exploitation de cette technologie malgré l’importance du marché.

Selon le porte-parole de la marque à l’étoile Rob Moran, le groupe allemand réexaminera sa gamme de façon permanente afin de répondre au mieux aux besoins immédiats de sa clientèle, mais face « aux efforts toujours plus grands qu'il faut déployer pour faire certifier des moteurs diesel aux USA, nous avons décidé de mettre en suspens la procédure d'homologation de voitures de tourisme diesel ».

Mercedes Diesel 

Des émissions 20 fois au-dessus de la norme

Interrompues à la suite d’une plainte en nom collectif soupçonnant des niveaux d’émissions jusqu’à vingt fois plus élevés que les normes américaines, les ventes des motorisations diesel de la marque allemande ne représentait plus que 1 % des ventes aux États-Unis en 2016. Actuellement, Mercedes-Benz est sous le coup d’une enquête menée par le ministère de la Justice américaine, l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA), l’agence en charge de la protection de la qualité de l’air en Californie (CARB, California Air Ressources Board) ainsi que le parquet de Stuttgart.

Même si aucune accusation n’a encore été établie, le constructeur allemand risque une amende conséquente. En parallèle, la firme de Stuttgart a resserré le calendrier concernant le lancement de 10 véhicules électriques inauguré en 2019 par le SUV EQC, version de série du concept EQ Generation dévoilé l’an passé à Paris (pour aller plus loin, lire notre article Voiture électrique : Daimler resserre encore son calendrier).