Dieselgate : Mercedes va rappeler 238 000 véhicules en Allemagne

Publié le 11 juin 2018 à 17h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Convoqués par le ministre allemand des Transports, les représentants de Mercedes-Benz ont accepté de rappeler 238 000 véhicules diesel dans le pays

Convoqués par le ministre allemand des Transports, les représentants de Mercedes-Benz ont accepté de rappeler 238 000 véhicules diesel dans le pays

Cet après-midi, le ministre allemand des Transports a annoncé avoir ordonné le rappel de 238 000 véhicules diesel du constructeur Mercedes-Benz. En cause : la découverte d’un logiciel de gestion des émissions non autorisé en Europe. Un scandale qui éclabousse à nouveau la filière qui semble incapable de respecter les nouvelles normes antipollution à un coût maîtrisé.


Fin mai, l’autorité de tutelle du secteur automobile allemand (KBA) ordonnait au groupe Daimler, maison-mère du constructeur Mercedes, de rappeler quelque 40 000 utilitaires légers Vito animés par le bloc diesel 1,6 l pourtant censé être conforme à la norme Euro 6. Sur la défensive, la firme de Stuttgart a fait appel de cette décision en réfutant les conclusions de la KBA qui a découvert 5 dispositifs illégaux visant à fausser les tests antipollution sur une grande partie de ses moteurs Euro 6.

 

Injection d’Adblue

Convoqués aujourd’hui lundi 11 juin par le ministre allemand des Transports, les représentants du constructeur ont dû revoir leur position en rappelant 238 000 véhicules diesel en Allemagne. Essentiellement des Classe C et GLC ainsi que les utilitaires Vito dont le le dispositif d’injection d’Adblue (solution aqueuse à base d’urée) destiné à neutraliser les oxydes d’azote (NOx) à l’échappement a fait l’objet d’arrêts programmés en conditions réelles de roulage.

 

Pas de sanctions financières

Une option qui permettra au groupe d’échapper à des sanctions financières mais qui jette à nouveau le discrédit sur une motorisation en perte de vitesse en Europe. Pour Daimler, une solution technique a été trouvée pour le rappel des 238 000 véhicules incriminés en Allemagne. Mais on ignore encore quels sont les pays les plus touchés en Europe, le ministre Andreas Scheurer mentionnant hier un total de 774 000 modèles diesel non conformes en circulation. Un scandale qui illustre la difficulté des constructeurs à respecter les normes d’émissions sans passer par la case électrification.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.