Mercedes Classe S 2018 : une hybride rechargeable plus autonome

Publié le 24 avril 2017 à 12h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

A l’occasion de son restylage, le vaisseau amiral adopte une nouvelle batterie offrant une autonomie théorique de 50 km

A l’occasion de son restylage, le vaisseau amiral adopte une nouvelle batterie offrant une autonomie théorique de 50 km

Première voiture hybride rechargeable du constructeur, la Mercedes-Benz Classe S 500e s’offre un restylage de mi-carrière. Au programme : plus d’énergie embarquée pour une autonomie électrique étendue ainsi qu’un dispositif de conduite semi-autonome plus perfectionné.

 

Electrification premium

Sur le segment du premium, la bataille engagée entre Audi, BMW et Mercedes profite aux équipements de confort et d’aides à la conduite ainsi qu’à la réduction des consommations. Dès 2014, la firme de Stuttgart a pris le leadership en commercialisant une déclinaison hybride rechargeable de son vaisseau amiral Classe S dont la nouvelle génération avait été lancée un an auparavant. Considérée comme l’un des véhicules les plus sophistiqués au monde, la Classe S électrifiée a grillé la politesse à la Série 7 de BMW et l’Audi A8 dont les déclinaisons hybrides rechargeables n’ont été lancé que l’an passé pour la première et en 2018 pour la seconde.

Mercedes Classe S 500e 

Conduite semi-autonome évoluée

Engagé dans un ambitieux plan en matière de mobilité électrique, le constructeur à l’étoile disposera d’ici la fin de l’année de 10 modèles Plug-in Hybrid. Et la version restylée de la Classe S présentée il y a quelques jours au salon de Shanghai devrait à nouveau coiffer cette gamme à très faibles émissions polluantes. Extérieurement, le millésime 2018 dont la commercialisation démarrera en juillet adopte de nouveaux optiques à LED adaptatifs ainsi qu’une nouvelle calandre. Mais l’essentiel des nouveautés n’est pas visible, à commencer par un système de conduite semi-autonome plus évolué qui intègre désormais les données GPS afin d’adapter la vitesse à l’entrée d’un virage.

Mercedes Classe S Plug-in Hybrid : premier essai de la berline rechargeable 

Autonomie électrique de 50 km

Sous le capot, la phase 2 de cette grande berline écoulée à plus de 300 000 exemplaires dans le monde depuis 2013 conserve sa double motorisation essence-électrique mais gagne une plus grande batterie Lithium-Ion dont la capacité passe de 8,7 kWh à 13,3 kWh. Un surplus d’énergie embarquée qui offre à cette Mercedes une autonomie « zéro émission » de 50 km selon le très irréaliste cycle d’homologation NEDC (30 à 40 km en conditions réelles). En prime, la nouvelle version adopte un chargeur embarqué plus puissant (7 kW) qui réduit le temps de charge à 1h45 sur une borne adaptée. Quant au système de charge par induction révélé en juin dernier, l’option devrait être commercialisée dans un second temps.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.