Insolite : A. Schwarzenegger roule en Mercedes G électrique (+ vidéo)

Publié le 23 janvier 2017 à 07h30 | Fabrice SPATH | 4 minutes

Avec ses 300 km d’autonomie réelle, le prototype Classe G de Kreisel Electric est disponible 3 ans avant le Mercedes EQ

Avec ses 300 km d’autonomie réelle, le prototype Classe G de Kreisel Electric est disponible 3 ans avant le Mercedes EQ

De passage en Autriche, l’ancien acteur et gouverneur de Californie a reçu les clés d’un inédit Mercedes Classe G à motorisation électrique. Préparé par le spécialiste Kreisel, le SUV sera testé en conditions réelles à Los Angeles par Arnold Schwarzenegger. Avec son autonomie réelle de 300 km et sa recharge en 25 mn, le préparateur pourrait à terme lancer une version de série.

 

Un préparateur très courtisé

Le presque quarantenaire Mercedes Classe G n’a pas beaucoup évolué esthétiquement depuis sa mise sur le marché en 1979. Actuellement décliné dans des versions 350d (diesel) et hautes performances 63 AMG et 65 AMG, le SUV consomme aisément plus de 10 litres/100 km. Et sans électrification, le modèle de la firme à l’étoile risque à terme de disparaître du catalogue, sous la pression des normes antipollution de plus en plus restrictives. Pour ne pas connaître le sort de l’icône Land Rover Defender, les ingénieurs Mercedes devront installer sous le capot du Classe G une motorisation hybride rechargeable ou 100 % électrique.

En attendant l’annonce d’une hypothétique électrification de la part du constructeur allemand, le spécialiste autrichien Kreisel Electric s’en est chargé pour lui. Et la présentation qui a eu lieu hier dans la station de sport d’hiver Kitzbühel est une formidable vitrine pour le savoir-faire du préparateur qui commercialise déjà des versions électriques de la BMW Série 3, des Volkswagen e-Golf, Caddy et Transporter, du Skoda Yeti 4x4 ou encore du Mercedes Sprinter (lire notre article à ce sujet). Des versions de série dont ne devrait pas profiter – pour l’instant – le Mercedes Classe G électrique dont les clés ont été remises à Arnold Schwarzenegger.

490 ch et un temps de charge de 25 mn

Rencontré par un membre de la direction de Kreisel Electric lors d’un déplacement en Californie, l’ancien acteur et ex gouverneur de cet Etat emportera dans ses valises cet imposant SUV pour le tester en conditions réelles sous le soleil de Los Angeles. Un formidable coup médiatique par cette PME qui a été récemment approchée par la filiale autrichienne de Porsche pour développer et installer 100 bornes de recharge ultra-rapide (320 kW) dans les concessions du pays avant la venue de la version de série de la berline électrique Mission E. Une infrastructure qui ne profitera pas à ce Mercedes Classe G électrifié qui, pour l’occasion, a vu les étoiles être remplacées par le logo de la société fondée par trois frères.

Sous le capot, le bloc diesel a été remplacé par un bloc électrique développant une puissance de 360 kW / 490 ch. Une cavalerie qui, malgré les 2,6 tonnes de l’engin (dont 540 kg de batteries), avale le 0 à 100 km/h en 5,6 secondes, atteint aisément les 185 km/h en vitesse de pointe et offre les mêmes capacités de franchissement que son homologue thermique. Installées sous le compartiment moteur et à la place du réservoir de carburant, les deux batteries à technologie Lithium-Ion développent une capacité totale de 80 kWh, de quoi offrir au SUV électrique une autonomie réelle de 300 km sur une seule charge. Une charge qui, grâce au dispositif CCS, permet de recouvrir 80 % de l’autonomie en 25 minutes environ.

2017 : le TOP 10 des voitures électriques en France

Esthétiquement, le Classe G préparé ne signale pas la présence d’une motorisation électrique. Seul un œil averti remarquera le logo Kreisel Electric et, dans l’habitacle, le remplacement du compte-tours par un indicateur de puissance. Une discrétion qui permettra à ce prototype développé en deux mois seulement d’être progressivement amélioré et, si les clients répondront présents, de lancer une version produite en petite série. En attendant, le préparateur bien aidé par Arnold Schwarzenegger a trouvé le moyen de se faire connaître à moindres frais aux industriels américains qui, on ne sait jamais, pourrait aboutir à la signature de partenariats.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.