Insolite : Mercedes accusé de contrefaçon par le chinois Chery

Publié le 01 avril 2017 à 19h00 | La rédaction | 2 minutes

Accusé de contrefaçon par Chery, le groupe Daimler pourrait être amené à modifier l’appellation de ses futurs véhicules électriques en Chine

Accusé de contrefaçon par Chery, le groupe Daimler pourrait être amené à modifier l’appellation de ses futurs véhicules électriques en Chine

Le constructeur automobile Chery a porté plainte contre Mercedes auprès des autorités chinoises afin de dissuader ce dernier de faire usage du nom « EQ » sur le sol chinois pour désigner sa nouvelle gamme de voitures électriques. D’après son porte-parole, Chery utilise l’appellation « eQ » depuis déjà deux ans et accuse la marque allemande de copie.

 

EQ Generation

Au dernier Mondial de l’Automobile de Paris, Mercedes-Benz a dévoilé un concept baptisé EQ Generation qui sera officiellement le premier né de sa prochaine ligne de voitures à « zéro émission » sous son nouveau label « EQ Power ». La gamme EQ rassemblera tous les futurs modèles électriques et hybrides rechargeables de la marque à l’étoile et porteront le badge « EQ Power ». L’industriel allemand commercialisera son premier modèle en 2019 avec la version de série du concept EQ Generation et baptisé Mercedes EQC. Il compte ainsi conquérir le marché mondial – y compris la Chine – avec le lancement d’au moins 10 modèles électriques d’ici 2022.

Mercedes EQ Generation 

Accusé de contrefaçon

Mais une requête déposée par Chery auprèsdu bureau chinois pour la protection des biens intellectuels contraint le groupe Daimler à reconsidérer ses plans de conquête du marché chinois. La plainte réclame l’antériorité de la marque chinoise et accuse Mercedes de copie en planifiant l’implantation de sa gamme EQ dans le pays. Selon le porte-parole du constructeur chinois, le nom « eQ » est utilisé par Chery depuis le lancement en 2015 de sa citadine à deux portes. L’introduction de la gamme EQ de Mercedes-Benz dans l’Empire du Milieu pourrait donc constituer une violation des droits intellectuels de la société chinoise.

Voiture électrique : Daimler resserre encore son calendrier 

Changement d’appellation ?

Cette situation est susceptible d’avoir un impact sur les deux protagonistes et surtout sur Mercedes qui pourrait être contraint de modifier le nom de sa gamme, du moins sur le sol chinois qui est pour le moment le seul pays concerné par la requête. Une solution qui pourrait mettre en difficulté le groupe allemand pour qui la Chine constitue un marché clé pour la vente de véhicules électriques et hybrides rechargeables. Le constructeur de Stuttgart pourrait donc être amené à modifier son label EQ pour EI signifiant « Electric Intelligence ».

Galerie de photos