Véhicules électriques : en Pologne, LG investit dans une usine de batteries

Publié le 16 juin 2017 à 11h00 | La rédaction | 2 minutes

Pour alimenter en batteries les constructeurs européens, le sud-coréen va construire un site de production en Pologne

Pour alimenter en batteries les constructeurs européens, le sud-coréen va construire un site de production en Pologne

La compagnie LG Chem veut investir 400 millions de dollars en Pologne dans la construction d’une nouvelle usine de batteries. Un investissement très bien accueilli par les responsables politiques polonais, en quête de nouveaux investissements directs.

 

400 millions de dollars pour le site de Biskupice

La compagnie coréenne LG Chem a l’intention d’exploiter le marché européen en plein essor de la voiture électrique en créant une nouvelle usine de batteries en Pologne pour approvisionner les constructeurs automobiles. La société compte ainsi investir près de 400 millions de dollars sur son site de Biskupice, à Wroclaw, ville située dans le sud-ouest du pays, d’ici à 2018. L’objectif du Coréen est de fabriquer chaque année 100 000 piles électriques à compter de 2019. Des accumulateurs qui, selon la société, pourront offrir jusqu’à 320 kilomètres d’autonomie sur une seule charge (lire aussi Stockage d'énergie : LG Chem commercialise sa propre Powerwall).

Pour le vice-Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, ce nouvel investissement s’inscrit dans le droit fil de la stratégie de développement économique du pays. « Nous allons vers une industrie automobile de haute technologie, protégeons l'environnement et stimulons l'innovation » a-t-il déclaré. Pour la Pologne, la construction de nouvelles structures industrielles qui soient d’envergure est particulièrement la bienvenue dans la mesure où les Investissements Directs Etrangers (IDE) s’y sont considérablement affaiblis ces dernières années, en particulier dans le secteur automobile.

LG Chem Pologne 

Diversification avec Daimler dans les moteurs électriques

Selon toujours le vice-Premier ministre, son pays est également en train de finaliser un accord avec le constructeur allemand Daimler AG, maison-mère de Mercedes-Benz, pour la construction d’une usine de moteurs d’un montant de 560 millions de dollars. « En Octobre ou en Novembre, nous allons entamer de nouveaux processus dans l’industrie automobile », a indiqué, très confiant, Mateusz Morawiecki, sans donner plus de précision sur ces nouveaux processus.  

Récemment, les investissements pour créer de nouvelles manufactures de batteries ou renforcer celles existantes se sont multipliés à travers le monde. Dernier exemple en date, le groupe coréen Samsung SDI qui a achevé il y a quelques semaines la construction d’une usine flambant neuve en Hongrie. En Allemagne, le groupe Daimler a quant à lui décidé d’investir massivement sur son site de Kamenz pour y produire ses accumulateurs haute technologie (pour aller plus loin, lire Voiture électrique : Mercedes investit dans son usine de batteries).