Lexus : une citadine hybride en développement ?

Publié le 15 février 2015 à 08h26 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Lexus CT 200h : l’entrée de gamme de Lexus pourrait être remplacé par une citadine hybride basée sur la Toyota Yaris

Lexus CT 200h : l’entrée de gamme de Lexus pourrait être remplacé par une citadine hybride basée sur la Toyota Yaris

La division premium de Toyota a récemment annoncé qu’elle allait présenter un nouveau concept sur le salon de Genève. Selon le site Motoring, cette nouveauté pourrait être une citadine Lexus basée sur la Toyota Yaris hybride.

 

Un concept de citadine hybride à Genève 2015 ?

A l’occasion du prochain salon automobile de Genève (du 5 au 15 mars 2015), Lexus présentera un concept-car exclusif dont aucun détail n’a jusqu’à présent filtré. Spécialisée dans les véhicules premium majoritairement équipés de motorisations hybrides essence-électrique, la marque Lexus dispose en France de 6 modèles dont l’entrée de gamme est représentée par la berline compacte CT 200h, l’équivalent de l’Auris HSD chez Toyota. Mais Lexus travaillerait également sur une citadine hybride dont la commercialisation pourrait intervenir à l’horizon 2018.

>>>> découvrez en détail la gamme hybride de Lexus commercialisée en France


Toyota Yaris HSD hybride
 

Une citadine sur base de Toyota Yaris HSD en 2018

Selon nos confrères australiens du site Motoring se basant sur plusieurs sources internes au constructeur, Lexus dévoilera à Genève un concept de citadine reposant sur la Toyota Yaris. Voiture hybride la plus vendue en France, la Yaris HSD évoluerait ainsi vers un modèle premium dont les caractéristiques techniques seraient proches. Pour rappel, la citadine hybride de la marque aux trois ellipses est dotée d’un bloc essence 4 cylindres de 74 ch associé à un bloc électrique de 80 ch, l’ensemble du groupe développant une puissance cumulée de 100 ch (les deux moteurs ne développent pas leurs puissances maximales en même temps).

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.