Russie : avec sa Model 3, Tesla part à la conquête d’un marché compliqué

Publié le 31 mars 2017 à 11h30 | La rédaction | 3 minutes

Le constructeur se lance à la conquête de la Russie, un marché complexe où la part des ventes de véhicules électriques a chuté de 23 % l’an passé

Le constructeur se lance à la conquête de la Russie, un marché complexe où la part des ventes de véhicules électriques a chuté de 23 % l’an passé

Des médias russes confirment l’arrivée imminente de Tesla en Russie. La commercialisation de la Model 3, la future berline électrique grand public du constructeur, pourrait expliquer cette nouvelle poussée expansionniste.

 

Moscou et Saint-Pétersbourg

Selon certains médias russes, Tesla va prochainement s’implanter en Russie. Outre la construction de Superchargeurs dans les principales agglomérations du pays, le constructeur américain devrait aussi ouvrir des showrooms et des concessions dans les villes de Saint-Pétersbourg et de Moscou. Selon le président du Club Tesla de Moscou, Aleksey Eremchuk, qui a dévoilé ces informations à la presse, Tesla n’attendrait plus que la certification des autorités locales pour faire son entrée officielle sur le marché russe. La compagnie d’Elon Musk n’a jusqu’à présent pas confirmé les nombreuses déclarations tenues par M. Eremchuk.

Tesla Russie 

Une arrivée qui coïncide avec le lancement de la Model 3

En pleine phase de pré-lancement de sa nouvelle berline électrique Model 3, Tesla est sur tous les fronts. Le constructeur américain cherche à augmenter rapidement sa présence sur les principaux marchés automobiles, que ce soit en Europe ou sur d’autres continents, pour être en mesure de réaliser son ambitieux objectif de commercialiser 500 000 véhicules par an à partir de l’année 2018. L’annonce par M. Eremchuk concernant la future implantation de la société d’Elon Musk en Russie semble donc a priori entrer dans la logique actuelle d’expansion commerciale de celle-ci. Pourtant, des voix s’élèvent déjà pour mettre en cause la pertinence économique de l’arrivée de Tesla dans ce pays.

Automobile : la Russie fait le pari de la voiture électrique 

Un marché électrique quasi inexistant

Anton Gorbatenko, rédacteur en chef à AutoTesla, explique ainsi l’indifférence des clients russes vis-à-vis des véhicules électriques par les conditions climatiques extrêmes de la Russie. Avant d’ajouter que le principal obstacle à l’expansion des voitures électriques dans le pays tient au faible nombre de bornes de recharge existantes dans l’espace public. La plupart des conducteurs, poursuit-t-il, ne disposent pas de garage en Russie, et, lorsque le garage existe, c’est la station de recharge qui fait défaut. Pour Alexander Klimov, analyste chez Avtostat Info, «  Le marché [russe] des véhicules électriques est insignifiant et continue de se rétrécir ». L’analyste ajoute : « Rien qu’en 2016, il a chuté de 28 %, à 83 voitures. » La plupart ont trouvé preneur dans la ville de Moscou, toujours d’après M. Klimov. Hors de la capitale, la voiture électrique est vue presque comme un OVNI. A l’heure actuelle, moins de 800 véhicules électriques circulent dans tout le pays.