Kia Niro : variante électrique confirmée pour 2018

Publié le 22 février 2017 à 12h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Exclusivement disponible en hybride, le crossover se convertira au 100 % électrique dès l’année prochaine

Exclusivement disponible en hybride, le crossover se convertira au 100 % électrique dès l’année prochaine

Second modèle hybride du constructeur sud-coréen, le crossover Kia Niro adoptera les mêmes chaînes de traction que la cousine Hyundai IONIQ. A savoir une déclinaison hybride rechargeable attendue au printemps et une version 100 % électrique en 2018.

 

Hybride d'abord

Lancé en 2016, le Kia Niro est uniquement disponible avec une motorisation hybride essence-électrique. Reposant sur la même plateforme que la berline Hyundai IONIQ, le crossover en reprendra progressivement ses groupes motopropulseurs. A commencer par une variante hybride rechargeable combinant un moteur essence 1,6 l de 105 ch à un bloc électrique de 45 kW / 60 ch alimenté par une batterie Lithium-Ion rechargeable sur une source d’énergie externe (prise de courant domestique ou borne de recharge adaptée). D’une capacité utile de 8,9 kWh, l’accumulateur devrait offrir une autonomie réelle de 40 km sur le seul mode électrique et bénéficier d’une consommation réduite en carburant.

Kia Niro électrique 

Autonomie de 190 km

Commercialisé dès ce printemps aux Pays-Bas – avant une diffusion plus large sur le reste du continent –, le Kia Niro PHEV (Plug-in Hybrid Electric Vehicle) adoptera l’année suivante une chaîne de traction 100 % électrique, une nouveauté récemment confirmée par Michael Cole, le patron de Kia Europe. Sans surprise, celle-ci sera issue de la berline IONIQ qui, avec sa batterie de 28 kWh, affiche une autonomie réelle de 190 km sur une seule charge. Un chiffre que le Niro n’arrivera probablement pas à atteindre, dans la mesure où le crossover sera plus lourd et moins aérodynamique que sa cousine.

Essai Kia Niro : une hybride sinon rien (+ photos) 

Hyundai à la pointe

Second modèle électrique du constructeur après le lancement du crossover urbain Kia Soul EV en 2014, le Niro EV fait partie des 23 modèles à motorisation « alternatives » que le cinquième groupe automobile mondial ambitionne de lancer d’ici la fin de la décennie. Parmi eux, un crossover badgé Hyundai qui a été surpris en tenue de camouflage il y a quelques semaines. Selon des sources proches du dossier, ce dernier devrait embarquer une imposante batterie de 64 kWh offrant une autonomie réelle de 300 km. Une taille de batterie qui, a priori, ne profitera pas à court terme au Niro.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.