Jeep croit à l’hybride rechargeable, pas au tout électrique

Publié le 22 mai 2017 à 07h00 | La rédaction | 2 minutes

A terme, l’ensemble de la gamme Jeep sera disponible dans des variantes hybrides rechargeables essence-électrique

A terme, l’ensemble de la gamme Jeep sera disponible dans des variantes hybrides rechargeables essence-électrique

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) prévoit d'introduire des versions hybrides rechargeables pour la plupart des modèles de la marque Jeep. Une décision qui vise, entre autres, à améliorer les niveaux d’émissions polluantes de la gamme actuelle.

 

L’hybride pour tous dans les 3 ans

Le PDG de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), Sergio Marchionne, a déclaré la semaine dernière que les motorisations hybrides rechargeables deviendront une option standard pour la majeure partie de la gamme Jeep qui comporte actuellement huit modèles différents. Les changements qui vont être mis en place seront « visibles au cours des deux à trois prochaines années », a-t-il confié devant des journalistes venus l’interroger dans la ville de Toronto (Canada). Dans le nouveau plan de développement qu’il a dévoilé, M. Marchionne s’est toutefois gardé de mentionner l’introduction de nouveaux modèles tout-électrique.

Jeep Yuntu 

Sceptique quant aux avantages environnementaux

Au contraire, il s’est montré très réservé quant à la pertinence économique et écologique de ce type de véhicules. Quand bien même Maserati et Fiat travaillent au développement de modèles « zéro émission ». Selon lui, l’essentiel des composants d’une chaîne de traction électrique devra être développé par des « fournisseurs externes dotés d’un savoir-faire hautement spécialisé ». Très en verve, M. Marchionne a également déclaré que les avantages environnementaux liés à l’utilisation massive de véhicules électriques pourraient être « surestimés », notant que de nombreux réseaux électriques utilisent des combustibles fossiles pour produire de l'électricité.

Jeep : son premier 4x4 hybride rechargeable dévoilé à Shanghai 

Attitude prudente face à la voiture autonome

FCA semble également adopter une attitude prudente face à l’émergence des dispositifs de conduite autonome. Contrairement à la stratégie adoptée par d’autres constructeurs, le groupe a ainsi fait le choix d’externaliser entièrement le développement de ces systèmes. Selon l’avis de M. Marchionne, la technologie de la conduite autonome va réorganiser l'industrie automobile de façon importante dans les prochaines décennies, mais, ajoute-t-il, pessimiste, elle sera élaborée par les géants technologiques de la Silicon Valley, et non les fabricants d'automobiles traditionnels à l’instar de FCA.

Galerie de photos