Pour Jaguar Land Rover, la course à l’électrique est source d’opportunités

Publié le 22 septembre 2017 à 15h00 | La rédaction | 3 minutes

A compter de 2020, tous les nouveaux modèles Jaguar et Land Rover seront dotés de la technologie hybride léger, hybride rechargeable ou 100 % électrique

A compter de 2020, tous les nouveaux modèles Jaguar et Land Rover seront dotés de la technologie hybride léger, hybride rechargeable ou 100 % électrique

Le groupe Jaguar Land Rover lance à son tour un vaste programme d’électrification de son portefeuille de véhicules.  Celui-ci débutera en 2020 et concernera les technologies hybride léger, hybride rechargeable et 100 % électrique.

 

Déclinaisons électrifiées pour tous les modèles du groupe JLR

À partir de 2020, tous les nouveaux modèles du groupe Jaguar Land Rover (JLR) auront une déclinaison hybride ou tout-électrique a déclaré le constructeur automobile britannique lors d'une conférence donnée à Londres il y a deux semaines, lors de l’événement Jaguar Land Rover Tech Fest. Les modèles actuels en cours de remaniement offriront également une version électrifiée a-t-il aussi annoncé.

« Nous allons présenter un portefeuille de véhicules électrifiés dans toute notre gamme de modèles, en y intégrant du tout-électrique, de l’hybride rechargeable et de l’hybride léger » a ainsi assuré Ralf Speth, le PDG du groupe, devant le parterre de journalistes venus dans la capitale britannique pour assister au Tech Fest.

Ce virage électrique du constructeur s'amorcera cependant dès le deuxième semestre 2018 avec le lancement d’un nouveau SUV « zéro émission » de la marque Jaguar, l'I-Pace, qui proposera une autonomie théorique de 500 km selon le très irréaliste cycle NEDC. L'I-Pace sera commercialisé à un tarif d’environ 10 % à 15 % plus cher que le F-Pace, l’un des deux SUV actuels de Jaguar dont le prix débute à 47 000 euros en entrée de gamme.

Range Rover hybride rechargeable 

Recrutement de 1 000 ingénieurs et 5 000 ouvriers qualifiés

Jaguar Land Rover, racheté par le fabricant indien Tata à Ford en 2008, a annoncé en juin dernier qu'il prévoyait d'embaucher cette année 1 000 ingénieurs, essentiellement des électroniciens et des informaticiens, pour assurer la conception et l'ingénierie de ses nouveaux modèles électriques, plus 5 000 ouvriers qualifiés pour électrifier ses voitures sur les chaînes de production.

 « Nous nous trouvons au bord de la révolution de la mobilité qui voit la naissance de véhicules autonomes, connectés, électrifiés et partagés. L'impact des changements que nous allons adopter sera énorme dans tous les secteurs de notre économie et dans chaque secteur de la société », a déclaré M. Speth. Avant d’ajouter, enthousiaste : « Les opportunités sont excellentes. »

Jaguar Land Rover a profité de ce Tech Fest pour également dévoiler deux nouvelles études : une version électrifiée de son emblématique Jaguar E-type ainsi qu'une voiture ultra-futuriste dont la commercialisation n’est prévue qu’en 2040. Le Future-TYPE, visible uniquement à travers un casque de réalité virtuelle, est un véhicule totalement autonome, entièrement électrique, et qui sera destiné à un modèle de propriété partagée (pour aller plus loin, lire notre analyse Jaguar : l'électrique comme relais de croissance).

Galerie de photos