Porsche : Tesla « nous fait perdre des clients »

Publié le 04 décembre 2017 à 13h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Dans une interview, le patron de la filiale nord-américaine a confié que Porsche perdait des clients au profit de Tesla

Dans une interview, le patron de la filiale nord-américaine a confié que Porsche perdait des clients au profit de Tesla

Pionnier sur la technologie hybride rechargeable, Porsche a tardé à commercialiser un véhicule « zéro émission ». Son premier modèle électrique ne sera produit que fin 2019, soit 7 ans après la Tesla Model S. Une erreur stratégique qui fait perdre des clients au constructeur allemand.

 

En attendant la Porsche Mission E

Septembre 2015, à Francfort : Porsche présente son premier véhicule électrique sous les traits du concept Mission E. Une berline sportive dont les caractéristiques et performances devraient être proches de sa future rivale Tesla Model S. Un bien mauvais timing pour une nouveauté « zéro émission », le scandale du Dieselgate et ses millions de moteurs diesels truqués s’invitant sur le salon allemand. Un désastre pour l’image du groupe Volkswagen mais aussi pour ses filiales, dont le constructeur de Zuffenhausen. Depuis, la version de série de la Mission E est entrée dans sa phase finale de développement (lire notre article) et la direction ambitionne à l’horizon 2023 de voir 50 % de sa production être électrique ou hybride rechargeable. Une véritable révolution pour l’inventeur du moteur à plat.

Porsche Mission E 

Des clients qui ne trouvent pas leur bonheur

En attendant l’arrivée du premier véhicule électrique en 2020, les concessions proposent des versions hybrides rechargeables de leurs modèles Cayenne et Panamera, à l’image de l’excellente Sport Turismo Turbo S E-Hybrid (lire notre essai). Une offre alternative qui ne suffit pas à retenir certains de leurs clients, comme le reconnaît Klaus Zellmer, le patron de la filiale nord-américaine, dans une interview accordée à la chaîne de télévision CNBC. « Nous avons beaucoup de respect pour Tesla – et oui, je suis convaincu que nos clients à la recherche d’un véhicule doté d’une batterie et proposant des fonctionnalités évoluées en matière de connectivité (…) ne le trouvent pas chez Porsche et sont contraints de partir à la concurrence ». Un aveu de faiblesse qui, sans le nommer, pointe le succès de Tesla qui, malgré sa création en 2003, est devenu en quelques années la référence sur le marché des véhicules électriques premium à autonomie étendue.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.