A Bruxelles, la ville va installer entre 100 et 150 nouvelles bornes électriques

Publié le 26 juin 2017 à 07h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Une Tesla Model S branchée sur une borne de recharge installée dans l’Interparking Grand Place de Bruxelles (crédits : ChargeMap)

Une Tesla Model S branchée sur une borne de recharge installée dans l’Interparking Grand Place de Bruxelles (crédits : ChargeMap)

La capitale belge va déployer entre 100 et 150 nouvelles bornes de recharge publique pour voitures électriques et hybrides rechargeables. Opérationnel au plus tard à l’horizon 2020, le réseau aura pour mission de rattraper le retard pris ces dernières années, d’encourager les Bruxellois à sauter le pas de l’électrique et de réduire la pollution atmosphérique.

 

Du statut de pionnier à celui de suiveur

Pionnière dans le déploiement d’une infrastructure de charge électrique, la ville de Bruxelles a expérimenté dès 2010 l’installation de bornes rapides sur une poignée de stations-services Total officiant sur son territoire. Un test suivi en 2014 d’une nouvelle législation facilitant la pose d’une borne de recharge dans l’espace public via la création d’une exonération de taxe sur le stationnement. Malgré les velléités du gouvernement bruxellois de promouvoir la mobilité électrique, les ventes de véhicules à très faibles émissions polluantes n’ont jamais décollé. Sur l’ensemble du pays, les immatriculations de véhicules électriques ont été inférieures à 0,5 % au premier trimestre. Seuls 788 modèles « zéro émission » ont ainsi été mis à la route sur un total de 164 000 ventes.

Bornes de recharge Belgique 

Pollution : 600 décès prématurés par an

Responsable de 600 décès prématurés par an (source OMS), la pollution atmosphérique est devenue récemment l’une des priorités du gouvernement via le plan Air Climat Energie. Un enjeu majeur de santé publique où la voiture électrique doit jouer un rôle important. Et pour convertir ses habitants à l’électrique, l’exécutif a donné fin mars son feu vert à une note de principe ouvrant la voie à la rédaction d’un appel d’offres pour l’installation et l’exploitation de nouvelles bornes de recharge publique. Elaborée par les ministres de la Mobilité Pascal Smet et de l’Energie Céline Fremault, cette note a pour ambition de créer entre 100 à 150 nouveaux points de charge d’ici 2020. La nouvelle infrastructure viendra compléter les quelques dizaines de bornes déjà opérationnelles à Bruxelles.

 

OCTA+ : propriétaire d’un réseau de 185 stations-services en Belgique, le groupe Octa+ investit dans la voiture électrique. En prenant à l’automne 2016 une participation majoritaire dans la start-up Blue Corner, le fournisseur d’énergies se trouve à la tête d’un réseau de 600 bornes de recharge publique. Son ambition : installer des milliers de bornes chez les particuliers, les entreprises et dans l’espace public (pour aller plus loin, lire Stations-Services : le belge Octa+ investit dans les bornes de recharge).

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.