Véhicules électriques : l’année 2017 démarre en fanfare

Publié le 08 février 2017 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

En janvier 2017, les immatriculations de véhicules électriques ont bondi de 53,5 % avec 2 563 mises à la route

En janvier 2017, les immatriculations de véhicules électriques ont bondi de 53,5 % avec 2 563 mises à la route

En janvier, le marché du véhicule électrique a bondi de 53,5 %. Un démarrage sur les chapeaux de roues qui s’explique en grande partie par les livraisons en masse de la nouvelle Renault ZOE Z.E. 40. Avec un repli de 11,5 % sur le premier mois de 2017, les hybrides rechargeables souffrent de la comparaison.

 

ZOE : 6 % des ventes Renault

La nouvelle année démarre comme s’est terminée la précédente : Renault reste leader du marché français du véhicule électrique. Grâce à sa nouvelle Renault ZOE baptisée Z.E. 40 dont les livraisons ont véritablement démarré en janvier, le constructeur s’accapare 73 % des immatriculations de modèles électriques particuliers (VP). Mieux encore, la citadine aux 300 km d’autonomie réelle représente 6 % des ventes globales du constructeur de Boulogne-Billancourt. Une performance qui explique en grande partie l’excellente forme du marché de l’électrique en ce début d’année, avec un total de 2 242 véhicules (VP) mis à la route et une excellente part de marché équivalente à 1,46 % des VP neufs en France.

 

2 242 voitures électriques (VP)

Eternel second, la berline compacte Nissan LEAF voit ses ventes reculer de 19,8 % par rapport à janvier 2016, à 145 immatriculations. Une contre-performance qui trouve probablement son explication dans l’attentisme du marché quant à la seconde génération qui devrait être très prochainement dévoilée. Suivent l’ « increvable » Peugeot iOn qui n’a pas reçu d’évolutions techniques depuis son lancement en 2011 (110 unités à - 33,3 %) et la BMW i3 qui, de son côté, profite depuis quelques mois de sa nouvelle batterie pour grimper dans le classement (109 ventes, + 47,2 %).

Volvo XC90 T8 

321 utilitaires électriques (VUL)

Le marché de l’utilitaire électrique (VUL) connaît lui aussi une croissance intéressante avec 321 mises à la route en janvier 2017. Un chiffre en progression de 12,6 % qui est freiné par l’arrivée imminente du « nouveau » Renault Kangoo Z.E. équipé d’une batterie de 33 kWh. Présenté début janvier au salon de Bruxelles, le Kangoo Z.E. offrira une autonomie réelle de 200 km sur une seule charge. Avec ses 99 livraisons en janvier (- 5,7 %), l’utilitaire du Losange est suivi par le Peugeot Partner Electric (48 immatriculations, + 45 %), le Ligier Pulse 4 et le Nissan e-NV200.

Voiture électrique : Renault-Nissan truste les 2/3 du marché en 2016 

Hybride rechargeable : en petite forme

Le marché du véhicule hybride rechargeable n’est pas à la fête, avec un recul de 11,5 % en janvier (399 immatriculations). Tiré depuis près de 3 ans par la Volkswagen Golf GTE, ce dernier souffre du restylage de la compacte dont la commercialisation est attendue ce printemps. Un phénomène qui profite au SUV Volvo XC90 T8 Twin Engine (55 unités), à la familiale Volkswagen Passat GTE (49 unités) et au monospace compact BMW 225xe (49 unités). Quant aux habituelles stars du marché, elles ont lourdement chuté en ce début d’année : la VW Golf GTE voit ses ventes dégringoler à 13 unités (- 79 %), sa cousine Audi A3 e-tron subit un sort à peine plus enviable (39 unités) et l’ex leader Mitsubishi Outlander PHEV termine au fond du classement (9 unités).

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.