Hyundai : son futur SUV électrique offrira une autonomie réelle de 390 km

Publié le 02 juin 2017 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

La déclinaison électrique du Hyundai Kona embarquera une batterie d’au moins 63 kWh et offrira une autonomie réelle de 390 km

La déclinaison électrique du Hyundai Kona embarquera une batterie d’au moins 63 kWh et offrira une autonomie réelle de 390 km

Le premier crossover électrique du sud-coréen embarquera une batterie d’au moins 63 kWh et offrira une autonomie réelle de 390 km sur une seule charge. Très probablement basé sur la plateforme du Hyundai Kona, le futur modèle sera lancé en Corée du Sud dans le courant du premier semestre 2018 avant d’être exporté à l’International.

 

Premier SUV électrique

Il y a quelques jours, nos confrères allemands du magazine Auto Bild affirmait que le premier constructeur du « pays du matin calme » travaillait au développement d’une version « zéro émission » de son crossover Kona dont la version thermique sera présentée à la presse le 20 juin prochain (lire par ailleurs Hyundai : le crossover Kona aura droit à une version électrique). Une nouveauté électrique qui, selon cette source, s’accompagnerait d’une autonomie de 400 km grâce à une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 50 kWh. De façon plus officielle, le site Pulse a recueilli les confidences de Choi Woo-Suk, le patron du centre de développement des technologies à faibles émissions du groupe Hyundai Kia, lors d’un symposium qui s’est tenu ce mercredi à Séoul.

 

Autonomie réelle de 390 km

Selon M. Woo-Suk, le futur SUV électrique recevra une pile dont la capacité oscillera entre 63 kWh et 71 kWh. Une énergie embarquée qui offrirait au modèle Hyundai une autonomie de 390 km en conditions réelles d’utilisation. Ce qui en ferait le véhicule électrique à autonomie étendue le plus performant de la Corée du Sud, avant la compacte Chevrolet Bolt EV (393 km) et la berline Tesla Model S 90D (378 km). Un pays qui bénéficiera par ailleurs de la primeur de cette nouveauté dont le lancement est attendu dans le courant du premier semestre 2018. La version électrique du Kona devrait donc vraisemblablement débarquer dans les concessions européennes l’automne suivant, une information déjà avancée par Auto Bild il y a quelques jours.

 

PLATEFORME : contrairement à la compacte Hyundai IONIQ qui partage sa plateforme avec le crossover Kia Niro – les deux modèles disposeront sous peu de trois motorisations « alternatives » (hybride, hybride rechargeable et électrique), le Hyundai Kona Electric reposera sur une plateforme modulaire dédiée.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.