Hyundai dévoile son nouveau SUV doté d’une pile à combustible

Publié le 24 août 2017 à 09h00 | La rédaction | 3 minutes

Proche de la série, le nouveau véhicule à hydrogène de Hyundai prend la forme d’un SUV et offrira jusqu’à 580 km d’autonomie

Proche de la série, le nouveau véhicule à hydrogène de Hyundai prend la forme d’un SUV et offrira jusqu’à 580 km d’autonomie

Dans le cadre d’un plan visant à proposer une gamme complète de véhicules à faibles émissions, Hyundai dévoile son nouveau concept de SUV électrique dopé à l’hydrogène. Le lancement officiel de la voiture dont le nom provisoire sera Hyundai Next Generation FCEV se fera au début de l’année prochaine.

 

31 nouveaux modèles « écologiques » d’ici à 2020

Après avoir présenté au début de l’été son nouveau crossover compact Kona, Hyundai a dévoilé à l’occasion d’un événement spécial se déroulant la semaine passée à Séoul un tout autre baroudeur dérivé du FE Fuel Cell Concept. À l’image de cette étude exposée en mars dernier au salon de Genève, celui-ci sera également animé par une chaîne de traction électrique dopée à l’hydrogène (pile à combustible). Le véhicule est d’ailleurs baptisé provisoirement Hyundai Next Generation FCEV pour Fuel Cell Electric Vehicle et sera lancé début 2018. Selon un porte-parole de la marque sud-coréenne, avec le lancement de cette nouvelle génération de voiture à hydrogène, « Hyundai vise à prendre la tête sur le marché des véhicules écologiques ». L’objectif étant d’introduire 31 modèles électriques, hybrides, hybrides rechargeables et hydrogène sur le marché mondial d’ici à 2020.

Hyundai hydrogène 

Design inédit et autonomie de 580 km

Esthétiquement, le Next Generation FCEV adopte un design inédit par rapport à l’étude de style de Genève et aux SUV déjà existants dans la gamme du cinquième constructeur automobile mondial. Toutefois, force est de constater que la carrosserie se trouve à mi-chemin entre celui du Hyundai Tucson et celui du nouveau Kona qui devrait d’ailleurs hériter d’une version tout électrique au premier semestre de 2018. On retrouve notamment une large calandre, absent du concept, l’arrivée de protections des passages de roues en plastique noir et des feux de jour implantés à l’horizontale. Néanmoins, à la différence de l’étude présentée en Suisse en mars et qui affichait une autonomie de 800 km, le nouveau SUV est équipé de trois réservoirs à hydrogène de même taille offrant une autonomie de 580 km contre 400 km sur la Hyundai ix35 Fuel Cell qu’il aura pour mission de remplacer. Quant à la puissance du groupe motopropulseur, elle sera de 163 ch, soit une trentaine de chevaux de plus que l’ix35 FC.

 

1 400 UNITES PAR AN : avec l’arrivée de ce nouveau modèle qui devrait reprendre les principaux éléments du concept FE dévoilé en Suisse et sera produit en Corée du Sud à quelque 1 400 unités par an, Hyundai veut se poser comme un concurrent sérieux à Toyota sur le marché du véhicule à hydrogène. Toyota dont le modèle vedette, la berline Miraï, continue de largement dominer le Tucson en termes de vente (lire notre article à ce sujet).