Hyundai : le crossover Kona aura droit à une version électrique

Publié le 31 mai 2017 à 17h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Premier SUV électrique du constructeur, le Hyundai Kona offrira une autonomie réelle de 350 km et sera commercialisé à partir de 35 000 euros

Premier SUV électrique du constructeur, le Hyundai Kona offrira une autonomie réelle de 350 km et sera commercialisé à partir de 35 000 euros

Le dernier-né de la gamme du constructeur sud-coréen sera dévoilé en septembre prochain au grand public lors du salon de Francfort. D’abord animé par des motorisations thermiques, le Hyundai Kona sera décliné dans une variante 100 % électrique dont la commercialisation est attendue pour l’automne 2018. Au programme : une autonomie théorique de 500 km et un prix d’attaque de 35 000 euros.

 

Premier crossover électrique de Hyundai

Cousin européen du Kia Stonic évoqué ici même il y a quelques semaines (lire notre article Kia : après le Niro, un second SUV électrique attendu en 2018), le Hyundai Kona sera officiellement dévoilé à la presse le 20 juin prochain avant de s’offrir son premier bain de foule au salon de Francfort en septembre. Appartenant au segment B, le crossover urbain sera d’abord animé par des motorisations essence et diesel avant d’accueillir une chaîne de traction 100 % électrique comprenant une batterie développant une capacité de 50 kWh. Selon nos confrères allemands du magazine Auto Bild, le futur modèle « zéro émission » sera commercialisé à l’automne 2018 à un tarif débutant aux alentours de 35 000 euros (hors aides).

 

Autonomie réelle de 350 à 400 km

Toujours selon la même source, le Hyundai Kona offrirait une autonomie théorique de 500 km selon le très irréaliste cycle d’homologation NEDC prochainement remplacé par le WLTP –. Soit, en conditions réelles d’utilisation, une autonomie de 350 à 400 km sur une seule charge. Une hypertrophie de la pile Lithium-Ion qui devrait aussi, selon toute vraisemblance, profiter à la berline compacte IONIQ qui embarque actuellement un accumulateur de 27 kWh.  Futur concurrent des variantes électriques des Peugeot 2008 et Nissan Juke, le crossover urbain étoffera la gamme à faibles émissions polluantes du groupe sud-coréen Hyundai Kia qui, d’ici 2020, ambitionne de lancer pas moins de 26 nouveautés électriques, hybrides rechargeables, hybrides et à hydrogène / pile à combustible (découvrez le plan produit du groupe).

 

PORTUGAL : si l’appellation Kona sera conservée sur le Vieux Continent, la péninsule ibérique devrait opter pour l’alternative Kauai. Un nom qui, contrairement au premier, ne rappelle pas le mot d’argot qui signifie « vagin ». Une adaptation au marché dont ne s’est pourtant pas embarrassé Renault avec son Koleos qui, en grec ancien, signifie également « vagin ». 

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.