Honda Clarity Electric : un destin à la Renault Fluence Z.E. ?

Publié le 14 avril 2017 à 10h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Dotée d’une autonomie réelle de 130 km, la version électrique de la berline Honda Clarity a été accueillie avec peu d’enthousiasme à New York

Dotée d’une autonomie réelle de 130 km, la version électrique de la berline Honda Clarity a été accueillie avec peu d’enthousiasme à New York

Au salon automobile de New York, le constructeur japonais présente la trilogie Honda Clarity. Complétant l’hydrogène et l’hybride rechargeable, la déclinaison électrique déçoit par son autonomie réelle (130 km). Une caractéristique qui pourrait lui faire prendre le chemin de la Renault Fluence Z.E. dont la carrière s’est brutalement arrêtée en 2014.

 

Un objectif de 75 000 unités en 4 ans

Un an après le lancement de la berline Clarity équipée d’une pile à combustible (hydrogène), Honda dévoile les variante hybride rechargeable et 100 % électrique. Si la première restera probablement longtemps cantonnée à la petite série, le label Plug-in Hybrid doit tirer les ventes de ce modèle au design peu conventionnel rappelant celui de la Toyota Mirai à hydrogène. Dans les 4 prochaines années, le constructeur de Tochigui ambitionne ainsi d’en écouler 75 000 unités sur le seul continent nord-américain. Un challenge auquel la variante électrique aura beaucoup du mal à contribuer. Tandis que la Honda Clarity hybride rechargeable est animée par une double motorisation essence-électrique de 135 kW / 181 ch alimentée par une batterie Lithium-Ion de 17 kWh, la déclinaison purement électrique de 120 kW embarque une pile d’une capacité de 25,5 kWh.

Honda Clarity 

Un choix technique justifié par un prix canon

Une taille de batterie qui est inférieure à la concurrente Hyundai IONIQ Electric (28 kWh) et très en-deçà de la Chevrolet Bolt (60 kWh), les trois modèles évoluant sur le segment des berlines compactes. Un choix technique offrant une autonomie de 130 km en conditions réelles que Honda justifie par un tarif qui sera très compétitif. Distribuée dans les prochaines semaines dans les concessions de Californie et de l’Oregon – deux Etats dotés de lois zéro émission » –, la Clarity Electric rejoindra par la suite d’autres Etats qui abondent l’aide à l’achat fédérale. Reste que la presse américaine a accueilli avec peu d’enthousiasme le modèle au New York International Auto Show et que son destin pourrait ressembler à celui de la Renault Fluence Z.E. Lancée en 2011, la berline tricorps électrique cessera sa carrière européenne trois ans plus tard pour renaître opportunément en Chine.

 

ELECTRIFICATION : en retard sur ses concurrents asiatiques, Honda a annoncé l’an passé un vaste programme d’électrification de sa gamme. A l’horizon 2030, 80 % de sa production sera animée par des motorisations hybrides, hybrides rechargeables, électriques ou à hydrogène.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.